Archives mensuelles : janvier 2015

28/01/2015 : 2ème greffe rénale 2 mois et 3 J – Consultation Néphrologue

Aujourd’hui, consultation du Néphrologue après les examens effectués la veille à Necker.

Et le mot clé sera « Déception » dans la mesure où les anomalies sanguines ont décidé d’être solidaires et de se tenir la main ensemble aujourd’hui.

- Créatinine en hausse : 89 (75 la semaine dernière). Augmentation non significative mais hausse tout de même et l’on se doit de surveiller si elle continuera dans ce sens ou rebaissera. Par précaution, elle me fait faire une échographie doppler du greffon, mercredi prochain matin, pour avoir les résultats à 14 h pour la consultation à la recherche peut-être d’une dilatation suite à l’ablation de la sonde JJ. Suivant les résultats de la créatinine et de l’échographie, elle pourrait avancer la date de la biopsie prévue normalement aux 3 mois de greffe. Et surtout beaucoup boire, je vais me fixer 3 litres jusqu’à dimanche, veille de la prise de sang, pour bien faire fonctionner le rein.

- Baisse des globules blancs assez conséquente : 2,1 (normes 4 – 10), certainement due à une toxicité des médicaments. Donc un peu de changement dans le traitement : baisse de moitié du MYFORTIC, de 720 par jour, je passe à 360 par jour et arrêt du ROVALCYTE que j’aurai dû arrêter normalement vers 4 mois de greffe. Ces deux médicaments pourraient être la cause de la chute des globules blancs. A surveiller la semaine prochaine avec la nouvelle prise de sang prévue lundi. Prendre garde également à la moindre fièvre qui pourrait apparaître et prévenir de suite le médecin de garde du service de transplantation.

- Apparition de Cholestérol : j’en avais déjà avant cette nouvelle greffe et était traitée par du TAHOR 10. Alors on réintroduit ce médicament dès ce soir. Autant dire qu’en ce moment ce n’est pas dû à mon alimentation, mais certainement également induit par les médicaments.

Des points positifs ?? si, si il y en a :

- Tension : 134/81

- Poids stable

- Hémoglobine : 12,6

- Plus de germe dans les urines

Bon, c’est vrai que j’étais habituée à mieux et qu’une hausse de créatinine ne réjouit jamais mais pas de panique, elle est toujours dans les normes. Je vais rester zen, vivre le moment présent comme je le fais depuis le 25 novembre, et pratiquer mes activités qui me sortent l’esprit de tout cela, surtout que physiquement je me sens HYPER BIEN ! Et ça commence demain par une séance de Waterbike de 30 minutes !

Bonne santé à vous tous, à bientôt

 

Week-end… de mes 2 mois de 2ème greffe rénale

25/11/2014 – 25/01/2015 = 2 MOIS DE GREFFE et de forme retrouvée.

Petit week-end à la campagne, dans notre Vallée du Cher, pour se ressourcer encore plus où le village nous a accueillis avec des personnages fort sympathiques, faits avec des pots de fleurs !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

 

 

 

 

 

Samedi, les pluies verglaçantes annoncées étaient bien là dans le centre mais n’étaient en rien gênantes sur la route. Le jardin est au repos à cette époque et ça fait du bien. Mais on a toujours d’autres occupations : montage d’un meuble pour Daniel qui a pris la matinée, il était vraiment en pièces détachées, mais toutes les pièces étaient là, c’est déjà une bonne chose !

L’après-midi, profitant d’un beau soleil, nous sommes allés en forêt avec Dalton faire un petit tour de 4 km.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dimanche, petites gelées dans le jardin, petites mais tout de même suffisantes pour ne plus pouvoir ouvrir les serrures de la voiture. Daniel a dû passer par le coffre pour débloquer les serrures de l’intérieur. Non, vous n’aurez pas de photo !!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

 

 

 

 

 

Petite balade avec Dalton au bord d’un étang communal entouré d’une forêt (3,7 km). Bien couverts, c’était bien agréable.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A midi, petit restaurant avec repas très sobre pour moi, étant toujours un peu au régime, surtout sans sucre. Donc, pavé de rumsteack, haricots verts et riz et faisselle avec ciboulette en dessert pendant que Daniel mangeait un café gourmand !! D’habitude je l’accompagne, mais en ce moment c’est « niet » et c’est pour la bonne cause !

20150125_123457

20150125_130406

 

 

 

 

Un petit tour digestif dans le parc de Romorantin au bord de la Sauldre en attendant la séance de cinéma (« Taken 3″ voir article séparé sur mon blog).

20150125_134338

Je terminerai par notre facétieux Dalton, toujours à l’affût pour faire une bêtise !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Demain nouvelle semaine avec les mêmes examens médicaux : prélèvements mardi à jeun cette fois-ci, et consultation mercredi après-midi, mais aussi de la détente avec de la marche et du Waterbike.

Et enfin, je vous laisse méditer sur une citation de Jean-Jacques ROUSSEAU :

« Vivre, ce n’est pas respirer, c’est agir ; c’est faire usage de nos organes, de nos sens, de nos facultés, de toutes les parties de nous-mêmes, qui nous donnera le sentiment de notre existence ». 

Bonne semaine à tous et à mercredi soir pour les derniers résultats de cette fabuleuse aventure !

 

 

 

 

FILM  » TAKEN 3″ de Olivier MEGATON

« TAKEN 3″

de Olivier MEGATON

20150125_140045-1

Film d’action de Olivier MEGATON, avec Liam NEESON, Forest WHITAKER et Famke JANSSEN. Troisième volet de la série, intitulé « C’est ici que tout s’achève ».

Résumé :

L’ex-agent, Bryan Mills, voit son retour à une vie tranquille bouleversé lorsqu’il est accusé à tort du meurtre de son ex-femme. En fuite, il va devoir employer ses compétences particulières une dernière fois pour trouver le véritable coupable et prouver son innocence.

Mon avis : 

J’avoue avoir regardé le premier volet de la série, déjà sorti depuis quelques années, seulement hier après-midi, sachant que nous allions voir le troisième aujourd’hui, pour quand même faire connaissance des personnages et me mettre déjà dans l’action. J’avais apprécié hormis bien sûr toutes les scènes de crimes un peu nombreuses mais le scénario tenait la route et les bons sentiments du personnage et ses compétences en faisaient une belle histoire.

Je savais donc à quoi je m’attendais une nouvelle fois aujourd’hui. Effectivement, mafia, fusillades, courses poursuites de voitures, explosions : tout y était. Mais cette fois-ci, en plus, l’acteur principal est traqué à la fois par les flics et par le crime organisé, ce qui donne une dimension supplémentaire au film. Sans cesse sur la brèche, l’acteur met son personnage en danger. C’est une chasse à l’homme qui monte en puissance tout au long du film et qui captive.

Moi qui ne suis pas « fan » de ce genre de films, on se prend d’amitié pour le personnage principal, qui ne veut que protéger sa famille et la venger et pour cela tous les moyens sont bons. J’ai quand même « zappé » les fusillades un peu trop intensives par moments mais globalement c’est un film qui devrait faire un carton plein.

 

 

Première greffe entre nourrissons en Grande Bretagne

Médecine : première greffe d’organe en Angleterre entre nourrissonsC’est le 20 janvier dernier qu’a eu lieu en Grande-Bretagne la première greffe d’organe entre nourrissons. Des parent endeuillés suite à la mort de leur fille âgée de 6 jours, ont décidé de donner ses organes à des nourrissons dans le besoin afin que sa mort puisse sauver des vies. Durant la gestation, la petite avait été en manque d’oxygène, ce qui n’a pas permis au cerveau de se développer correctement. Le nourrisson était né par césarienne au Trust’s Hammersmith Hospital de Londres, avec d’importants dommages cérébraux.

Parce que le pronostic vital de leur fille s’est avéré sans espoir, les parents ont donc pris la décision de donner ses organes une fois que son cœur cesserait de battre. Le foie et les reins ont ainsi été récupérés pour être transplantés chez deux autres nourrissons qui ont pu être sauvés.

Selon la BBC, peu d’informations ont été récoltées concernant les parents donneurs qui ont souhaité rester anonymes. Cependant, les autres organes de la petites pourront être utilisés pour d’autres nourrissons, ainsi que de jeunes enfants ou même des adultes. De leur deuil, ces parents auront toutefois apporté quelque chose de positif pour le futur de la médecine.  Les médecins britanniques espèrent d’ailleurs revoir ce genre de don se répéter à l’avenir.

La Grande-Bretagne est ainsi le premier pays où ce sera produit ce genre de don et de transplantation, entre nouveau-nés. Selon la BBC, peu de parents accepteraient de confier le corps de leur nourrisson à la science.

Une intervention pas comme les autres

Très complexes dû à la taille des reins qui ne font que 5 centimètres à la naissance, les transplantations se sont tout de même bien déroulé.

Le Docteur James Neuberger , ayant participé à cette intervention très délicate, souligne qu’il est fier que ce genre de transplantation ait été réalisée pour la première fois en Grande-Bretagne. « Nous remercions sans limites ces deux parents courageux qui nous ont confié les organes de leur fille », rajoute t-il au micro de la BBC.

Par ailleurs, les docteurs de l’Imperial College NHS Trust de Londres ont affirmé qu’ils s’agissait là d’un geste d’une rare générosité, qu’ils espèrent voir davantage à l’avenir.

Cette première dans le domaine de la médecine souligne le fait  qu’au Royaume-Uni comme ailleurs, le don d’organes de nouveaux-nés pourrait permettre à d’autres bébés d’être soignés de manière efficace. Cependant,  les médecins britanniques se disent « bloqués » par les lois médicales actuelles. En effet,  lorsqu’un bébé ou un nourrisson nécessite d’une greffe, il est souvent compliqué, voir impossible, de trouver un donneur du même âge afin de transplanter des organes de tailles adaptée. Il est en effet impossible de transplanter des organes adultes, beaucoup trop gros, sur de très jeunes enfants. Au Royaume-Uni, le don d’organe d’un nouveau-né n’est possible que si le bébé décède d’un dommage cérébral. Pour d’autres pays comme la France, le Canada ou les États-Unis, ce genre de don reste possible qu’après un décès causé par un arrêt cardiaque après des tentatives de réanimations inefficaces.

Les médecins espèrent donc que la réussite de cette intervention encouragera une modification des directives médicales actuelle.

Il faut savoir par ailleurs que chez nous c’est  l’Agence de la biomédecine qui gère la liste nationale des malades en attente de greffe. Cette dernière coordonne aussi les prélèvements d’organes ainsi que la répartition et l’attribution des greffons,. L’Agence de la biomédecine garantit par ailleurs que les organes prélevés sont attribués à des malades en attente de greffe, et ce, dans le respect des critères médicaux et des principes de justice.

21/01/15 : 2ème greffe rénale J + 57 – Consultation Néphrologue

Mardi 20 janvier, prélèvements hebdomadaires habituels effectués à Necker.

Mais que vont révéler ces tubes ?

20150120_110905

 

Verdict aujourd’hui, 21 janvier, à la consultation avec mon Néphrologue.

- On commence par la créatinine, toujours aussi stable, à 79.

- L’hémoglobine à 12,6 est maintenant dans les normes.

- La tension à 135/89 meilleure que la semaine dernière, d’autant plus que la douzaine de prises que j’ai effectuée à la maison toute cette semaine démontrait une tension tout à fait normale, avec une moyenne de 125/85 et un pouls à 72. Donc, conclusion, c’est bien l’hôpital qui me stresse !

- Les constantes hépatiques sont encore un peu au-dessus de la norme supérieure, ça fluctue d’une semaine à l’autre.

- Anomalie de la semaine, bah oui sinon ce ne serait pas drôle : un germe de peau dans les urines… Oups ! on va dire que c’est une erreur mais pas de signe d’infection, c’est le plus important.

- Aucun changement dans le traitement.

- Poids : perte de presque 1 kg. La marche ferait-elle son effet ?

- Physiquement elle m’a trouvée très dynamique, avec une belle cicatrice. J’ai sauté sur l’occasion pour lui demander l’autorisation de reprendre le Waterbike. C’est avec un grand « OUI » qu’elle me répondit. Aussitôt rentrée, coup de fil au centre de Waterbike pour réserver ma première séance, vendredi matin, de 30 minutes pour commencer, sans jets de massage au niveau du ventre. Après je verrai au fur et à mesure des séances pour modifier la durée.

Je suis vraiment au top de ma forme. Les traitements ont vraiment fait beaucoup de progrès en 27 ans, date de ma première greffe. Les doses de cortisone étaient beaucoup plus fortes et apportaient plus de désagréments. Je me souvenais d’être une véritable « hamster » il y a 27 ans. Là je n’ai aucun signe de ce genre.  J’ai l’impression, malgré mon âge, de récupérer plus vite qu’à la première greffe. Est-ce que je suis arrivée en meilleure forme pour l’opération ? Sans doute, malgré ma créatinine élevée, je menais une vie normale et dynamique et n’étais pas en dialyse comme la première fois.

Dans le couloir,en repartant, j’ai croisé une membre du groupe « Montagnes d’espoir » sur Facebook. C’est elle qui m’a reconnue, ma tête « de profil » lui revenait !! C’est sa fille qui est greffée rénale pour la deuxième fois également, la première ayant eu lieu à l’âge de 2 ans et ayant duré 15 ans, la deuxième depuis avril dernier. C’est une jeune femme de 19 ans, étudiante en faculté et qui a l’air de vivre sa greffe très sereinement. C’est toujours sympa ces rencontres de personnes, d’abord connues virtuellement, puis devenant réelles.

Prochain bilan : mardi 27/01, cette fois-ci à jeun car on va contrôler tout ce qui correspond aux lipides. Si j’avais su j’aurai pris un rendez-vous plus tôt, car à 11 h 15, je sens que le petit déjeuner, un de mes repas préférés, va sauter purement et simplement. Et ça fait une matinée en moins pour boire. Quand on doit boire au moins 2 litres d’eau par jour, une matinée c’est important. Je crois que je vais me noyer l’après-midi et il ne faudra pas que je m’éloigne trop de mes WC. Et consultation mercredi pour les résultats.

Mais d’ici là il y aura d’autres choses à raconter sur mon blog j’en suis sûre et certaine.

Bonne santé à tous…

 

 

 

 

 

 

2ème patient implanté du coeur artificiel sorti de l’hôpital

Cœur artificiel : le 2e patient implanté est rentré chez lui

Un cœur artificiel Carmat. Photo AFP
Un cœur artificiel Carmat. Photo AFP

Le deuxième patient ayant reçu un cœur artificiel Carmat, implanté le 5 août à Nantes, est rentré chez lui début janvier et mène une « vie normale », annonce lundi dans Le Parisien/Aujourd’hui le Pr Alain Carpentier, concepteur de l’appareil.

Cet homme âgé de 68 ans « a pu quitter l’hôpital sans bruit le 2 janvier et retourner définitivement chez lui », explique le Pr Carpentier. « Il nous a raconté être allé déjeuner sans aucune assistance technique chez son fil à 70 km de Nantes. N’est-ce pas la plus belle démonstration d’une vie normale ? » ajoute le médecin, qui compare les suites opératoires à « celles d’une greffe cardiaque ordinaire ».

Fin octobre, le Pr Carpentier avait indiqué que ce patient pouvait d’ores et déjà se déplacer seul et même faire du vélo d’appartement. Le retour à la maison a été possible dés que le patient a pu « disposer d’une autonomie complète » et notamment « gérer lui-même » un « appareillage portable » de 3 kg comprenant les deux batteries d’approvisionnement en électricité du cœur artificiel et un boîtier de contrôle.

Une première prothèse avait été implantée le 18 décembre 2013 à Paris sur un malade de 76 ans, Claude Dany qui avait succombé 74 jours plus tard à la suite de l’arrêt inopiné de la machine.

Selon le Pr Carpentier, « les causes de l’arrêt au 74e jour se sont révélées multifactorielles » et « une part des difficultés étaient liées à la condition même du malade : son âge, sa maladie plus avancée, sa vie menacée à quelques semaines » et « son état général, rénal en particulier, plus atteint que ce que nous pouvions supposer ».

Pour la deuxième opération, « nous avons choisi un malade plus jeune, aux fonctions rénales et hépatiques encore peu atteintes, et avec une bonne fonction pulmonaire ». Quant à la prothèse, il a été « procédé à des ajustements ».

C’est un bel espoir pour tous les insuffisants cardiaques en attente d’une greffe de coeur.

Week-end…sympa

Un week-end sympa est un week-end avec des activités agréables et variées, un temps pas trop maussade pour la saison, pas de problème de santé physique et des compagnies souhaitées.

Je n’oublie pas les deux déjeuners, jeudi et vendredi, avec des amies fidèles, qui m’ont fait part de leur soutien sans faille durant ma deuxième greffe. J’ai été ravie de les voir, cette fois-ci, sur mes deux jambes et partager à nouveau des rencontres amicales où l’on parle de tout et de rien et ça fait du bien de sortir de son quotidien.

Pour ce qui est de la marche, je continue mon entraînement quotidien avec beaucoup de plaisir. A ce jour, 18 janvier, j’ai effectué 86 kilomètres de marche (ville, forêt et tapis), soit presque 5 km de moyenne par jour, et il me reste 13 jours pour battre mon record qui s’élève à 127,52 km en un moins. J’ai fait le calcul : il me suffit de faire 3 km de moyenne par jour restant pour atteindre mon but. Le défi est lancé…

Demain va remonter ma moyenne dans la mesure où je porte ma « Désirée » (ma voiture) en révision « médicale » pour ses 1 an mais en fait elle a 18 mois. Oui, je sais, je suis un peu en retard. Tout ça pour dire que le garage se trouve à 4 km de la maison. Donc aller et retour, pour revenir et retourner la chercher, 8 km de prévus pour demain normalement si la neige annoncée cette nuit ne tombe pas trop et m’empêche de bouger.

Dimanche matin, encore une balade avec Dalton en forêt (4,1 km) où on lui apprend à nous rechercher quand on se cache. Mais, figurez-vous que lui il s’en fout, il nous cherche même pas, ça ne l’amuse pas ! Et dire que notre précédent labrador, Paps, voyait tout de suite quand il en manquait un de nous deux et partait tout de suite à sa recherche sans jamais échouer. Ah sacré Dalton, tu es unique mais on t’aime quand même !

20150118_085832

Au marché, plein de fruits, dont des kakis (petit clin d’oeil pour Dominique qui ne voyait pas la tête que ça avait un Kaki) :

20150118_105600

Et après-midi dominical avec une séance de cinéma avec un film très émouvant avec un sujet grave mais traité avec beaucoup de sensibilité et d’humour (cf. article séparé sur mon blog).

20150118_133648-1

Et pour finir, une petite citation de Jacques DEVAL, pour la nuit :

« On nous a donné le sommeil pour nous reposer de vivre avec nous-mêmes ».

Médicalement parlant, la semaine prochaine ressemblera aux précédentes avec prélèvements mardi et consultation mercredi. Donc rendez-vous mercredi soir pour les nouveaux résultats et me diriger tranquillement vers mes deux mois de greffe, le 25 janvier.

Bonne semaine à tous, à bientôt.

 

 

 

 

FILM : « LES SOUVENIRS » de Jean-Paul ROUVE

« LES SOUVENIRS »

de Jean-Paul ROUVE

Comédie dramatique de Jean-Paul ROUVE avec Mathieu SPINOSI, Michel BLANC, Annie CORDY, Chantal LAUBY et Audrey LAMY

20150118_133648-1

Résumé :

Romain, 23 ans, aimerait être écrivain mais, pour l’instant, il est veilleur de nuit dans un hôtel. Son père, 62 ans, part à la retraite, et devient acariâtre en faisant semblant qu’il s’en fout. Son colocataire, 24 ans, ne pense qu’à séduire une fille, n’importe laquelle et par tous les moyens. Sa grand-mère, 85 ans se retrouve en maison de retraite et se demande ce qu’elle fait avec tous ces vieux. Un jour son père débarque en catastrophe. Sa grand-mère s’est « évadée ». Romain part à sa recherche, quelque part dans ses souvenirs et tous les personnages vont être amenés à remettre leur vie en perspective.

Mon avis :

C’est une comédie douce-amère qui s’intéresse aux êtres et à ce qui les fonde. C’est un sujet difficile auquel chacun peut être confronté avec ses parents mais qui est traité avec beaucoup de sensibilité et un sens de l’humour indispensable. Sous couvert de légèreté, ce film dit des choses graves. Maîtrisons-nous notre destin ? Le passé peut-il éclairer l’avenir ? L’émotion est au rendez-vous tout au long de ce long métrage avec des acteurs touchants, chacun dans leur rôle.

Première mondiale : greffe de cellules cardiaques

C’est une première médicale mondiale, réalisée en France et dévoilée aujourd’hui : une greffe de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires. 

Photo : CC Service photo, photothèque du Conseil Général du Val-de-Marne

Les cellules peuvent être spécialisées en tous types de cellules, celles-ci sont donc devenues cellules du cœur, après un long processus.

Des essais avaient été menés auparavant sur des souris, et en octobre dernier, une femme de 68 ans, a pu bénéficier de cette technique pour la première fois. Un premier essai que l’on qualifié d’encourageant.

Les explications de Danièle Messager  

https://soundcloud.com/franceinter/premiere-medicale-mondiale-en-france

L’agence de biomédecine a donné son autorisation pour six patients et analysera les résultats avant de décider d’élargir ces transplantations.

14/01/15 : 2ème greffe rénale J + 50 – Consultation Néphrologue

A J + 50, voici les énièmes résultats du bilan sanguin fait lundi dernier.

Les résultats sont « on ne peut plus » stables et excellents. Jugez vous-mêmes :

- Créatinine : 73 micromoles/litre (73 la semaine dernière et normes 44 – 80))

- Hémoglobine : 11,9 g/dl (11,3 la semaine dernière et normes 12 – 17)

- Gamma GT : 31 Ul/l (37 la semaine dernière et normes 6 – 30)

- TGP : 57 Ul/l (78 la semaine dernière et normes 7 – 50)

- TGO : 39 Ul/l (32 la semaine dernière et normes 9 – 40)

Ces trois dernières constantes correspondent au foie et aux anomalies relevées depuis 3 semaines maintenant. Mais elles rentrent doucement dans l’ordre et dans les normes. Ce qui confirme d’autant plus une partie des analyses des hépatites qui sont négatives pour l’Hépatite B et C.

- Tension : 147/87.

Pour la tension, je dois la contrôler à la maison plusieurs fois par jour pour savoir si elle ne monte pas plus par moments et suivant les résultats mon médecin introduira un deuxième béta-bloquant. Depuis la deuxième greffe du 25/11/14, ils ne m’ont réintroduit qu’un médicament mais avec ma première greffe, j’ai longtemps été à 3 médicaments différents en même temps pour avoir une tension normale, puis était passée à deux médicaments depuis mon hospitalisation de mai 2014 pour anémie. Rien de bien inquiétant pour le moment.

Le néphrologue m’a parlé de vaccin à faire vers un an de greffe : le DT POLIO. Le dernier fait date de 2004 et le rappel se fait tous les dix ans, je ne serai donc pas trop en retard. Une visite chez le cardiologue sera aussi programmée aux trois mois de greffe.

J’ai aussi appris que j’étais en « risque intermédiaire » de rejet sur mon greffon dû essentiellement aux anticorps que j’ai. La biopsie, le 27/02/15, apportera de précieux renseignements sur d’éventuelles anomalies sur le greffon non détectables par les simples prises de sang.

A cinq mois de greffe, ils envisageront peut-être un autre traitement. C’est ce qu’elle m’a annoncée lorsqu’elle a pris connaissance de mon troisième carcinome. Deux nouvelles molécules qui ont la particularité d’avoir des qualités anti-tumorales. mais qui ont aussi une activité moins forte d’anti-rejet pour le greffon.  J’avoue que je suis toujours sceptique sur les changements de traitement parce qu’il est toujours difficile de s’adapter à un traitement de par les effets secondaires qui’l apporte. Et franchement, s’il y a un choix à faire, entre un autre carcinome ou provoquer un rejet sur le greffon, mon choix sera vite fait. J’espère que j’aurai mon mot à dire à ce moment à moins qu’ils aient des arguments costaux à me révéler.

Alors mon choix, vous dites-vous : LE GREFFON bien sûr, pour l’instant c’est la priorité. C’est un cadeau en or que l’on se doit de chouchouter… !

Mais on a le temps de voir venir…

Portez-vous bien !

A bientôt…