Archives mensuelles : décembre 2017

WTGF-Winter-Games-Logo-Horizontal

J – 31 : Du 07/01 au 12/01/2018 : 10èmes JEUX MONDIAUX TRANSPLANTES D’HIVER en SUISSE

LE COMPTE A REBOURS EST LANCE…

J – 31 avant ma participation aux…

10èmes JEUX MONDIAUX DES TRANSPLANTES D’HIVER

à ANZERE (SUISSE) du 07 au 12 JANVIER 2018

C’est en France que se sont déroulés les premiers Jeux Mondiaux d’Hiver des Transplantés : à Tignes en 1994, puis à Pra-Loup en 1996. Ensuite l’équipe de France s’est déplacée à Snowbird (Utah 1999), Nendaz (Suisse 2001), Bormio (Italie 2004) et Rovaniemi (Finlande 2008). Ils se sont de nouveau déroulés en France à Ste-Foy-Tarentaise en 2010 puis à Anzère en Suisse en 2012 et enfin à La Chapelle d’Abondance en Haute-Savoie en 2014.

En 2018, c’est à ANZERE en Suisse, pour la seconde fois, que se dérouleront les 10èmes JEUX MONDIAUX DES TRANSPLANTES D’HIVER

Description de l’événement par les organisateurs :

Avec des vues à couper le souffle sur les Alpes suisses et des pistes soignées à plus de 2400 m, Anzère, avec son voisin Arbaz, est la destination idéale pour rencontrer des personnes transplantées du monde entier dans un environnement amical et amusant.

Avec des compétitions dans de nombreuses disciplines différentes : ski (G, super G, slalom, slalom parallèle), ski de fond (3 km et 1 h), biathlon,  snowboard, curling, sans oublier les raquettes, les World Transplant Winter Games offrent des défis et de l’excitation pour nous laisser de formidables souvenirs.

24 pays devraient y être représentés.

Les donneurs vivants et les familles de donneurs pourront faire partie de cette fête de la vie en participant à l’une des compétitions suivantes : slalom géant – ski de fond 3 km et raquettes 2 km.

En parallèle, est organisée pour la 3ème année la « NICHOLA’S CUP », un camp pour les jeunes de 8 à 15 ans, en mémoire de Nicholas Green, un jeune garçon américain qui a été tué en Italie et dont la famille a fait don de ses organes au bénéfice des autres.

Les enfants transplantés non accompagnés du monde entier sont invités à une semaine de plaisir sur la neige, à se mêler à d’autres enfants transplantés et à gagner leur confiance et leur indépendance.

« Les Jeux Mondiaux des Transplantés : une compétition où tout le monde est gagnant. Ils ont tous été sauvés grâce à une transplantation vitale leur offrant une opportunité pour une vie meilleure. Sans donneurs, aucune de ces transplantations n’aurait été possible. »

Les Jeux mondiaux démontrent que la transplantation sauve des personnes leur permettant de vivre comme les autres et de pratiquer leurs sports favoris. Une personne transplantée peut vivre comme les autres et profiter de la vie sans limites. Les Jeux sont un hommage aux donneurs et à leurs familles.

Le don d’organes, je dis oui !

La station

Les deux villages sont situés à 1500 mètres d’altitude sur un versant ensoleillé de la Vallée du Rhône, offrant une vue magnifique sur les Alpes Suisses, ils constituent donc une destination parfaite pour les athlètes et leurs accompagnateurs. A Anzère, village piétonnier au pied des pistes, toutes les installations sont accessibles en ski ou grâce aux services de navettes régulières. Pour les non-skieurs, il existe de nombreux parcours de randonnée accessibles en raquettes, et les plus aventureux pourront s’essayer à la luge sur la longue piste sécurisée et dédiée uniquement à cette activité qui se trouve aux Rousses. La station d’Anzère est un endroit idéal pour les rencontres et les échanges. 

station

Anzère est depuis longtemps habituée à organiser et recevoir des événements d’importance, et son comité d’organisation se fait une joie de recevoir les participants. 

***

Ma participation :

Le ski est un sport que j’ai apprécié assez jeune en compagnie de mon frère, où nous allions au moins une fois par an aux sports d’hiver avec nos parents et de la famille. A l’époque, je passais déjà des épreuves, avec les flocons, les étoiles (4), la fléchette, les flèches (bronze), les chamois (argent), je ne sais même pas si tout cela existe encore ! Puis à l’âge adulte, j’ai eu une grosse coupure, pour y revenir, plus de 20 ans après, une année avec ma nièce et ma maman, et constater que rien n’avait été perdu… C’est quand même agréable un sport que l’on reprend comme si on l’avait arrêté que quelques mois et non pas des années… il n’y en a pas beaucoup où l’on puisse faire ces constatations ! Puis, il y a 2 ans, un stage à La Bresse où je n’avais fait que du ski de fond et du biathlon.

1012590_987334861332984_5963005716899012711_n

20160109_110945-1

Quand je vous dis que ça remonte loin mes souvenirs de ski, je ne vous mens pas… j’ai fait des progrès par la suite, j’ai gagné en assurance !!

108

Je me lance donc un nouveau défi dans des épreuves où je suis plus qu’irrégulière dans l’entraînement, je vais compter sur mes connaissances acquises plus jeunes et sur mon endurance concernant le ski de fond… Paris n’est pas la région idéale pour pratiquer les sports d’hiver !

Ce seront mes 4èmes jeux Mondiaux des Transplantés mais mes 1er Mondiaux d’Hiver…

J’ai opté pour le ski alpin avec le Géant (lundi 8/01 à 9 h), le Super G (mardi 9/01 à 9 h), le Slalom (mercredi 10/01 à 9 h) ; pour le ski de fond avec le 3 km (lundi 6/01 à 14 h) et l’épreuve sur une heure (mercredi 10/01 à 14 h) ; pour les épreuves en équipes avec les Raquettes en équipe de 3 (mardi 9/01 à 17 h) et le Ski de fond par équipe de 3 (jeudi 11/01 à 14 h).

Le programme de la semaine :

programme

Anecdote : lorsque je préviens ma nièce et filleule de ma participation aux jeux mondiaux d’hiver, elle me demande « tu vas faire du ski… ou des raquettes ! »… Moi, faire des raquettes ?? oui, mais pas que ! Je croyais pourtant qu’elle me connaissait bien, mais a priori… non. Je lui réponds donc « Soyons fous !! » et je lui énumère mes 5 disciplines en individuel et 2 en équipe. Et sa réponse est imparable et sans doute réaliste « Oui, effectivement, t’es folle !!! ».

20171014_144837

En attendant, l’équipement est complet, merci à Marine et Dominique pour les différents prêts vestimentaires et d’accessoires, ce qui prouve bien que je n’étais pas allée aux sports d’hiver depuis quelques années… ça promet mais faites-moi confiance, une fois sur place et engagée, je donnerai le maximum de moi-même pour relever ce premier défi de l’année 2018 et honorer encore et toujours mon donneur pour la force qu’il me donne quotidiennement !

Année 2018 qui s’annonce chargée sportivement parlant et par là même émotionnellement de par différents challenges sportifs entre transplantés, dont ces jeux d’hiver qui sont le 1er, puis suivront les nationaux en mai, et les européens en juin. Puis d’autres projets personnels me trottent aussi dans la tête mais je vous en réserve la surprise en attendant qu’ils mûrissent !!

Mais 2018 sera aussi une année charnière dans notre vie avec Daniel de par…. nos 20 ans de mariage (oups ! on va dire que c’était hier et que nous n’avons pas changé !), mais surtout par un changement de situation professionnelle qui fera que nous profiterons bien plus de notre havre de paix en Sologne, et nous pourrons nous y projeter définitivement, j’espère, en cours d’année !

A suivre, donc…et rendez-vous à J – 15 pour un nouvel article sur les 10èmes Jeux Mondiaux des Transplantés d’Hiver avec les dernières news !

41nejY-nJCL

LIVRE : ‘L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINEAU » de Zoé BRISBY

« L’HABIT NE FAIT PAS LE MOINEAU« 

de Zoé BRISBY

Résumé :

Maxine, fringante nonagénaire, a décidé de faire l’école buissonnière et quitte sa maison de retraite. Pour son périple, elle a besoin d’une voiture et cherche à faire du covoiturage. C’est alors qu’elle rencontre Alex, 25 ans, un peu perdu à cause d’un chagrin d’amour, qui a une place de libre dans sa voiture.

Un road-trip frais et plein de surprises où les événements s’enchaînent au même rythme que les sentiments.

Une rencontre peut-elle être le départ de l’aventure la plus belle de votre vie ?

Mon avis :

Après « La solitude du gilet jaune », que j’avais beaucoup aimé, ce livre est le 2ème de cette auteure, où elle fait se rencontrer deux personnages de génération différente, que tout oppose au départ, mais qui vont apprendre à se découvrir, s’aider, se motiver, l’un apportant bien plus qu’il ne l’imagine à l’autre.

Maxine, la « mamie », apparaît comme une femme forte, ayant beaucoup voyagé, bien vécu mais qui révèle une certaine fragilité quand elle se livre sur sa vie privée et cet aspect est très touchant et va permettre à Alex, jeune homme timide, renfermé, blessé affectueusement, de se sentir utile en essayant de l’aider. Ces deux là vont partager un bon nombre d’aventures et de mésaventures, autant d’occasions pour qu’ils s’ouvrent l’un à l’autre et avancent dans la même direction…

Ce livre est une bouffée d’oxygène avec beaucoup d’humanité, d’humour, écrit dans un rythme effréné, et qui soulève également des sujets délicats comme la vieillesse, la maladie, les maisons de retraite, la fin de vie… mais sans que ce soit moralisateur, juste une étape de la vie que chacun aborde différemment.

La fin m’a fait verser une petite larme non pas que ce soit triste, mais la fin des aventures de deux êtres qui se sont découverts » et comme le dit si bien Maxine à Alex :  « Ce n’est pas du chagrin, mais de la nostalgie et de la peur. Tu te dis que tout est fini et que tu repars à zéro mais c’est faux ». Voilà pour les lecteurs aussi, c’est la nostalgie d’avoir fini ce livre et de ne plus suivre les aventures de ces deux héros.

Et pour comprendre le titre du livre, il faut lire celui-ci sans tarder, je ne peux rien dire de plus !

Extraits :

« L’homme s’avança vers Maxine.

- Hé, je vous connais vous !

…Je vous reconnais, je vous ai déjà vus !

Alex tira Maxine par le bras, il voulait s’enfuir. Mais, la vieille dame resta de marbre et lui dit de rester calme. Elle ne semblait pas du tout apeurée.

- Bien vu. Nous sommes Cary Grant et Grace Kelly.

- Qui ? demanda l’ivrogne dont l’haleine avinée flotta jusqu’aux narines d’Alex.

- Kanye West et Beyonce.

L’homme afficha une moue dubitative mais il était clair qu’il essayait de faire tourner ses méninges engourdies.

- Non, je suis sûr de vous avoir déjà vu quelque part. A télé je crois…

La vieille dame ne se démonta pas.

-Vous allez à la boulangerie ?

La question le désarçonna.

- Euh, oui.

- Nous aussi ! C’est sûrement là qu’on s’est croisés.

Le duo fit mine de s’en aller mais l’homme ne voulait pas en rester là.

- Vous allez à quelle boulangerie ? demanda-t-il suspicieux.

- Vous allez à celle qui est près de l’église ?

- Non.

- Nous non plus. »

 

fb_img_1483254918638

NOVEMBRE 2017 : BILAN MARCHE + VELO

BILAN DES ACTIVITES PHYSIQUES

(MARCHE + VELO) 

DU MOIS DE NOVEMBRE 2017

A 3 ANS ET 5 JOURS POUR MA 2ème GREFFE RENALE

MARCHE (ville, forêt)

20171031_084346

         94,380 km parcourus

soit une moyenne de  3,146 km / jour

(Record : 272,400 km en août 2015)

Meilleure séance :

8,920 km le 11/11 (Record : 22,310 km en janvier 2016)

2017_11_27_08.19.01

Récapitulatif mensuel de l’activité « marche » (les 30 derniers jours, donc les deux premiers jours sont isolés !) :

2017_11_30_19.19.08

2017_11_30_19.20.08

VELO (Course)

20171019_100629(0)

Course : 6 séances

TOTAL VELO = 387,860 km parcourus

Soit une moyenne de 64,643 km / séance

(Record = 537,060 km en août 2017)

Meilleure séance :

80,420 km le 19/11 (Record = 101,830 km en septembre 2017)

2017_11_27_08.19.49

Vitesse maximale sur une séance :

51,700 km/h le 19/11 (Record = 52,300 km/h en octobre 2017)

2017_11_27_08.20.07

Récapitulatif mensuel  en temps passé sur les vélos :

2 h 47 + 3 h 17 + 2 h 59 + 2 h 45 + 3 h 58 + 10′ (test d’effort) + 2 h 28 = 18 h 24

Récapitulatif mensuel de l’activité « cyclisme » (4 semaines, donc 1 sortie début de mois isolée !) :

2017_11_30_13.44.24

2017_11_30_13.47.02

 

 

 

 

 

 

2017_11_30_13.47.22

CONCLUSION :

« Peut mieux faire », comme diraient certains profs !

Oui, le vélo j’ai manqué trois séances sur le mois, mais le total de kilomètres est quand même acceptable ! enfin, moi, je trouve… et puis mes absences étaient justifiées, soit pour raisons météorologiques ou soit pour faire un gros bilan pour mes 3 ans de greffe et là, j’ai eu les félicitations de ma Néphrologue et de mon Cardiologue de par mes bons résultats…donc, je suis quand même une « bonne élève »… tout ceci grâce en grande partie à l’activité physique et au vélo en particulier !!

Oui, la marche, je n’ai pas le total de kilomètres mensuel souhaité, loin de là, c’est même la première fois de l’année que j’ai un compteur de kilomètres mensuel en marche inférieur à 100 km, parce que ma résolution de faire la moitié du trajet domicile – bureau à pied le matin et le soir, soit environ 10-11 km de marche quotidiennement, est beaucoup moins réalisable dans cette période pré-hivernale… la pluie, le froid, la nuit ne me procurent pas de plaisir pour aller au bureau, par contre pour sortir le chien en forêt, pas de problème, bien couverts, bien chaussés, et se mettre au sec rapidement, ça ne pose pas de problème mais arrivée défaite au bureau, ça ne le fait pas !

Rendez-vous le mois prochain avec un nouveau et dernier bilan mensuel de l’année 2017 avec par la suite, un bilan annuel de toutes les activités en comparaison avec les années précédentes… Oups, la calculatrice va chauffer, je sens ça !! Et n’oubliez pas votre dose de Paracétamol parce que ça va faire mal à la tête tous ces chiffres, moi-même, je ne suis pas sûre de m’y retrouver !!

SPORTEZ-VOUS BIEN…

MERCI A MES DONNEURS

VIVE LE DON D’ORGANES, VIVE LA GREFFE

VIVE LE SPORT, VIVE LA VIE

tapis-coeur