Archives de l’auteur : Christel

A propos Christel

Christel, 50 ans, greffée rénale à deux reprises : une première fois le 13/12/1987 (27 ans de greffe), et une deuxième fois le 25/11/2014, le but de ce blog est de montrer que la "greffe ça marche", et que l'on peut vivre ses passions malgré la maladie. Promouvoir le don d'organes est devenu ma bataille.

20181115_125813

14/11/2018 : ARRIVEE DE « PIRATE »…

« PIRATE »…. après « DALTON »… vous allez croire que l’on ne s’entoure que de « voyous »… comme dirait mon amie Dominique !!

Après le décès de Dalton, il y a six mois, nous nous étions promis d’adopter un chien d’un refuge, pour essayer de rendre heureux un nouveau compagnon qui n’a pas eu de chance pour débuter sa vie.

C’est la première fois que nous faisions cette démarche, nos deux premiers chiens provenant soit d’un particulier, pour Paps, soit d’un élevage, pour Dalton.

Après avoir eu 2 labradors, et connaissant leur caractère, nous savions que notre choix se porterait davantage sur cette race mais dans un refuge, je savais aussi, que ce serait plus un coup de coeur qu’une histoire de race canine…

Effectivement, lorsque vous pénétrez dans un refuge c’est émouvant de voir ces dizaines de chiens dans des boxes, dans un brouhaha indescriptible de par leurs aboiements…Sur chaque box figure une fiche correspondant au chien avec son nom, sa race, son âge, sa date d’arrivée au refuge, ses traits de caractère…

Petit clin d’oeil qui nous a fait plaisir, beaucoup de jouets de « Dalton » que nous avions amenés en mai étaient dans les boxes, et notre « PIRATE » en avait un !

Après avoir fait le tour de tous les boxes, notre choix s’était porté sur 2 ou 3 chiens, dont 1 labrador. Avec l’aide des bénévoles, ils nous donnent des précisions sur ces mêmes chiens et pour des raisons diverses, nous abandonnons nos choix pour se laisser diriger vers un autre chien qui correspondrait mieux à nos souhaits. Et voilà que « PIRATE » sort du lot…

Alors « PIRATE », nous étions passés devant son box sans y prêter vraiment attention, sans doute à cause de ses yeux vairon que nous avions traduit par un accident à l’oeil…! Mais les bénévoles, nous dirigeant vers lui, le sortent de son box et l’emmènent dans un espace clôturé où les chiens peuvent s’ébattre comme bon leur semble. Et notre « PIRATE » s’éclate et revient de lui-même vers nous, se laisse caresser, le contact est immédiat.

Même si l’on connait peu de choses sur son passé, il ne semble pas traumatisé par des mauvais traitements et fait confiance assez rapidement à l’homme. C’est important pour la suite de notre aventure avec lui, créer un climat de confiance réciproque !

C’est un Braque français, a 4 ans, et cela faisait 15 mois qu’il était au refuge !

Après le côté administratif, nous rentrons à la maison à 3 pour une nouvelle vie tant pour lui, que pour nous ! Le premier soir, c’est inspection générale des lieux, intérieur, extérieur, il est très curieux mais pas aventurier, une bonne gamelle, mais ne joue pas encore… Il s’approprie ses coussins … et le canapé mais avec notre accord ! Sa nuit sera très calme…

20181114_181559

20181118_200614

20181115_145711

20181116_190418

Son adaptation est étonnamment rapide, après avoir passé 15 mois au refuge, il prend ses marques, il nous épate, il semble très à l’aise, il est adorable, il écoute, il est très demandeur de caresses et au fil des jours, il va s’émanciper par ses courses folles dans le jardin, ses jeux au ballon… seules restent les balades en laisse à peaufiner pour qu’elles soient un peu moins sportives !

20181115_173336

FB_IMG_1542220852390

20181115_092950

Longue vie « PIRATE » en espérant te donner beaucoup de bonheur dans ton nouveau foyer…!

Un immense merci à tous ces refuges qui offrent une parenthèse à tous ces chiens et chats qui n’ont pas eu de chance dans leur vie et tous les bénévoles qui donnent de leur temps pour les sortir et s’en occuper le mieux possible !

A bientôt…

36469820_1785248748188184_9048014986084876288_n

OCTOBRE 2018 : BILAN MARCHE + VELO

BILAN DES ACTIVITES PHYSIQUES

(MARCHE + VELO) 

DU MOIS D’OCTOBRE 2018

A 3 ANS, 11 MOIS et 6 JOURS POUR MA 2ème GREFFE RENALE

(31 ANS EN CONTINUITE AVEC LA 1ère GREFFE RENALE)

MARCHE (ville, campagne et forêt)

20181011_120727

            152,810 km parcourus

dont 4 cours de marche nordique

20181009_125326

soit une moyenne de  4,930 km / jour

(Record : 272,400 km en août 2015)

Meilleure séance :

11,830 km le 09/10 (Record : 22,310 km en janvier 2016)

2018_10_23_18.05.39

Marche nordique : 3,530 km en 34’54 le 23/10 (6,1 km/h de moyenne) (meilleure séance par l’allure et non par le nombre de kilomètres)

2018_10_23_18.03.57

 Vitesse maximale : 6,9 km/h le 23/10

2018_10_23_19.14.00

Récapitulatif mensuel de l’activité « Pas » (les 30 derniers jours !) :

2018_11_01_05.26.49

Récapitulatif mensuel de l’activité « Marche » :

2018_10_23_18.06.52

VELO (Course)

20180925_132354-1

Course :   1 séance = 27,280 km parcourus

VAE

20180911_140211

VAE :  3 séances = 143,850 km parcourus

TOTAL VELO =   171,130 km parcourus

Soit une moyenne de  42,782 km / séance

(Record = 547,670 km en juillet 2018)

Meilleures séances :

Course : 27,280 km le 21/10 (Record = 101,830 km en septembre 2017)

2018_10_31_09.54.39

VAE : 66,930 km le 04/10 (Record = 67,460 km en juillet 2018)

2018_10_31_09.53.50

Vitesse maximale sur une séance :

43,300 km/h le 04/10 (Record = 54,500 km/h en avril 2018)

2018_10_31_09.54.07

Récapitulatif mensuel  en temps passé sur les vélos :

3 h 12 + 1 h 18 + 2 h 18 + 1 h 12 = 7 h

Récapitulatif mensuel de l’activité « cyclisme » :

2018_10_31_09.53.16

CONCLUSION :

Les mois se suivent et ne se ressemblent pas… tout du moins pour le vélo… est-ce que ça sentirait l’automne ?? Peut-être un peu… et la marche nordique a fait son apparition le mardi, jour de vélo également, il a donc fallu faire un choix, mais il restait encore 2 jours de vélo par semaine qui n’ont pas été honorés régulièrement !!

En contrepartie, un bon bilan de marche avec cette activité nouvelle qui me plait par sa technique, son dynamisme… Elle fait travailler le cardio et le renforcement musculaire, un tout qui me satisfait ! Chaque mois, nous changeons de circuit et de ville pour varier, et les circuits mensuels, nous les faisons 2 fois dans un sens et 2 fois dans le sens inverse.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau bilan avec autant de plaisir de pouvoir faire ces activités !

A bientôt…

SPORTEZ-VOUS BIEN…

MERCI A MES DONNEURS

VIVE LE DON D’ORGANES, VIVE LA GREFFE

VIVE LE SPORT, VIVE LA VIE

30656900_10209623465502431_9135902824553512960_n (1)

 

CHISSAY

11/10/2018 : DEJEUNER ANNIVERSAIRE AU CHATEAU DE CHISSAY (41)

Le château de CHISSAY est situé à CHISSAY-EN-TOURAINE, entre Montrichard et Chenonceaux. Cet ancien château fort a été construit sous Charles VII pour le trésorier de France Pierre Bérard, époux d’Anne de Ronsard. Charles VII et Louis XI ont séjourné ici, de nombreux actes royaux en font foi.

« Ancienne demeure royale, ce beau château dresse ses tours au coeur d’un grand domaine boisé, à l’ombre du château de Chenonceau dans le joli Val de Loire. L’élégante salle à manger gothique aux voûtes ogivales sera le décor d’un dîner original et dépaysant placé sous le signe du terroir raffiné et des vins de Touraine ».

Tel était le descriptif de la « wonderbox » reçue en cadeau de retraite par Daniel, et dont je profite allègrement pour mon fêter mon anniversaire ! Bah oui, quand on est mariés, on partage tout !!

Après mes 50 ans au Château de Chémery, mes 51 ans à Londres, mes 52 ans en Hélicoptère, mes 53 ans en Dîner Croisière sur la Seine, voici mes 54 ans, encore dans un château, pour un repas gastronomique et dans la région où nous avons décidé de nous installer pour couler des jours heureux !

L’horloge tourne, mais qu’importe à partir du moment où l’on arrive à faire ce que l’on veut, quand on veut, avec qui on veut, c’est ce que l’on doit appeler « le bonheur » !

Et bien sûr, je n’oublie pas d’associer mes deux donneurs pour mes deux greffes rénales, qui me permettent d’avoir une qualité de vie extraordinaire depuis 31 ans !

LE CADRE

20181011_115535

20181011_115602

20181011_115637

20181011_120008

20181011_120435

20181011_120727

20181011_121326

20181011_121334

20181011_121344

20181011_115809

20181011_115703

20181011_115713

LE REPAS

20181011_121739

20181011_123202

20181011_125422

20181011_125429

20181011_131628

20181011_133546

REMERCIEMENTS

D’une journée ordinaire, vous l’avez rendu « extraordinaire » par vos nombreux messages via les réseaux sociaux, les cartes, les SMS, le téléphone…qui font chaud au coeur.

Merci à Jonathan de mon club cycliste de Houilles, où a commencé ma passion du vélo, pour ce montage très sportif…

43760580_335703597196918_8032826369626865664_o

Voilà j’entame ma 55ème année sereine et pleine d’entrain !

A bientôt…

n_les-bodin-s-grandeur-nature

07/10/2018 : SPECTACLE « LES BODIN’S GRANDEUR NATURE » à DEOLS

Nous commençons à fêter nos anniversaires qui arrivent à grands pas… et aujourd’hui, nous nous sommes offerts un spectacle à DEOLS, près de CHATEAUROUX, pour aller voir « LES BODIN’S », qui jouaient, si l’on peut dire, à domicile, car ce sont des berrichons !

Avant d’aller s’enfermer trois heures dans la salle, petit détour à Chateauroux pour déambuler dans le centre et la vieille ville …

20181007_105710

20181007_105823

Puis, après un bon déjeuner (bah oui, vous nous connaissez !), direction la salle de multi-activités « MACH36″ pour se détendre.

20181007_101915

20181007_102247

20180926_113333

Une belle salle de spectacle polyvalente, pouvant recevoir des pièces de théâtre, des concerts, des salons, accueillant jusqu’à 3500 personnes, avec une vue plongeante sur la scène très agréable. Bon, il y faisait quand même très chaud et les sièges ne sont pas d’un très grand confort mais pris dans le rythme déluré du spectacle, nous oublions ces « bémols » !

20181007_150354

Les Bodin’s, cette mère, Maria, et son fils, Christian, pas très finaud, nous les connaissions par leurs passages réguliers à la télévision, et nous n’avons pas été déçus par ce spectacle mené tambours battants pendant 3 heures (avec une entracte de 20 minutes !), avec une équipe de 8 comédiens.

Nous sommes tout d’abord bluffés par les décors reconstituant l’ambiance campagnarde avec la ferme d’habitation, une grange, un bassin, des toilettes extérieurs, et les animaux en chair et en os (un cochon, un âne, des lapins, des poules, un chien, des biquettes !) qui ont tous des noms très particuliers mais je vous laisse les découvrir si vous avez l’envie d’aller les voir.

Puis, des effets spéciaux tout au long du spectacle qui donnent véritablement vie à cette histoire, dont les trois heures passent très vite.

Et que dire des acteurs principaux, la mère Bodin et son fils, excellents, ayant des répliques très rythmées, collant à l’actualité la plus récente, et des expressions « bodinesques » qui resteront dans les mémoires !

Lorsque la troupe a salué à la fin du spectacle, les deux acteurs principaux se dévoilent au naturel et nous découvrons, entre autre, la silhouette de Maria Bodin sous les traits d’un homme grand et sportif ! Quelle transformation tout au long de ces spectacles… Bravo…

Et la salle se disperse accompagnée par les chansons de Charles Aznavour.

Bref, une journée qui a commencé sous la grisaille de par la météo et qui se termina sous le soleil, tant dans nos coeurs réjouis que dans le ciel.

Et rentrer chez nous assistant au coucher du soleil sur les champs à perte de vue, quel bonheur et quelle chance de pouvoir en profiter maintenant pleinement.

Non, nous ne regrettons pas la vie parisienne !

 

36469820_1785248748188184_9048014986084876288_n

SEPTEMBRE 2018 : BILAN MARCHE + VELO

BILAN DES ACTIVITES PHYSIQUES

(MARCHE + VELO) 

DU MOIS DE SEPTEMBRE 2018

A 3 ANS, 10 MOIS et 5 JOURS POUR MA 2ème GREFFE RENALE

(31 ANS EN CONTINUITE AVEC LA 1ère GREFFE RENALE)

MARCHE (ville, campagne et forêt)

20180910_194145

            129,580 km parcourus

soit une moyenne de  4,319 km / jour

(Record : 272,400 km en août 2015)

Meilleure séance :

10,030 km le 10/09 (sur l’image, 30,730 km = 20,700 km de vélo + 10,030 km de marche, belle journée à Pornic) (Record : 22,310 km en janvier 2016)

2018_09_29_13.49.10

Récapitulatif mensuel de l’activité « marche » (les 30 derniers jours, donc il manque les 3 premiers jours !) :

2018_10_01_00.20.49

VELO (Course)

20180925_132354-1

Course :  4 séances =  112,820 km parcourus

VAE

20180911_140211

VAE : 8 séances = 287,550 km parcourus

TOTAL VELO = 400,370 km parcourus

Soit une moyenne de 33,364 km / séance

(Record = 547,670 km en juillet 2018)

Meilleures séances :

Course :  39,450 km le 05/09 (Record = 101,830 km en septembre 2017)

2018_09_29_13.49.47

VAE : 58,250 km le 30/09 (Record = 67,460 km en juillet 2018)

2018_09_30_12.22.50

Vitesse maximale sur une séance :

43,100 km/h le 27/09 (Record = 54,500 km/h en avril 2018)

2018_09_29_13.50.39

Récapitulatif mensuel  en temps passé sur les vélos :

1 h 23 + 1 h 02 + 51′ + 1 h 49 + 41′ + 40′ + 1 h 42 + 1 h 13 + 16′ + 2 h 30 + 2 h 24 +

1 h 06 + 1 h 43 + 2 h 46 = 20 h 26 

Récapitulatif mensuel de l’activité « cyclisme » (les 30 derniers jours, donc il manque une sortie, celle du 02/09) :

2018_09_30_12.40.34

CONCLUSION :

Cette météo avec un goût estival encore en ce début d’automne a permis de continuer régulièrement les sorties vélo avec un grand plaisir, en alternant toujours le VAE et le vélo de route.

Une nouveauté ce mois-ci, avec un essai de marche nordique, en vue de pallier le manque de sorties vélo en automne et en hiver et garder une condition physique. Les choses sérieuses débuteront le 2 octobre.

Marcher et faire du vélo le plus longtemps possible, pour garder la forme et pallier à certains effets secondaires liés au traitement post-greffe et la campagne, en cela, facilite grandement la pratique des activités.

A bientôt…

SPORTEZ-VOUS BIEN…

MERCI A MES DONNEURS

VIVE LE DON D’ORGANES, VIVE LA GREFFE

VIVE LE SPORT, VIVE LA VIE

30656900_10209623465502431_9135902824553512960_n (1)

 

sauver ma peau

20/09/2018 : CONSULTATION NOUVELLE DERMATOLOGUE

J’ai coutume de dire que le problème de mes greffes, c’est ma peau !!

Le suivi par un Dermatologue est obligatoire une fois par an chez tous patients greffés… un an ? ça c’était avant… avant que ma propre usine de kératoses ne soit très productive, voire trop productive ! De un an, je suis passée à tous les 6 mois, pour arriver à tous les 3-4 mois depuis presque 10 ans maintenant !

Si le fait de vivre désormais à la campagne peut améliorer certains paramètres médicaux, ma peau, elle, ne se re-générera pas, je ne retrouverai jamais une « peau de bébé », et les kératoses continueront de travailler dans leur petite usine et produiront toujours autant !

31 ans de traitement anti-rejet pour mes deux greffes rénales en sont la cause et j’ai toujours dit que pour moi ce n’était qu’un problème esthétique, pas très important, par rapport au confort que m’apportent mes greffes au quotidien. Et je le maintiens, je vis avec ces effets indésirables depuis trop longtemps pour m’en affecter moralement !

Après avoir été suivie depuis presque 10 ans par le même Dermatologue en région parisienne, à raison de quatre séances par an, je fais confiance désormais à un nouveau médecin.

C’est avec un historique médical de mon parcours dermatologique établi par mon ex-Dermatologue (4 carcinomes retirés chirurgicalement) que je me présente à ce nouveau médecin, qui accepte la mission de me voir tous les 3-4 mois pour me suivre au mieux et prévenir tous risques de futurs carcinomes.

Mais j’avoue qu’elle a été un peu décontenancée par mon état. Je lui demande si elle a déjà suivi des greffés. Elle me répond, « oui j’en ai vu, mais dans cet état-là ! » Voilà encore un médecin qui pourra me remercier de lui apporter de l’expérience dans sa carrière ! Je suis un cas… combien de médecins, depuis plus de 30 ans, m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu un cas comme moi !

Donc, après les recommandations habituelles sur le soleil, sur un ton un peu moralisateur qui me passe un peu au-dessus et le tour de mes points stratégiques dermatologiques à la loupe, elle commence sa séance d’azote en me disant « vous me dites quand vous voulez que j’arrête si c’est trop douloureux ». Bien sûr, je n’ai rien dit, et elle a fait tout ce qu’elle voulait. Elle pense détecter une nouvelle zone qui pourrait finir en « Maladie de Bowen », soit le début d’un carcinome. Elle pensait me surprendre en m’annonçant cela, mais au lieu de cela je lui ai demandé si elle pratiquait elle-même les chirurgies à quoi elle me répondit que non, elle m’enverrait à l’hôpital le faire.

Il ne faut pas oublier que les traitements anti-rejets d’il y a 30 ans étaient plus agressifs et nocifs que ceux actuels et que je paie cela de ma première greffe faite en 1987 ; c’est pour cela que je dis que le mal est fait et que dans mon cas, la prévention n’est plus d’actualité. Mais seuls les néphrologues comprennent cela, les dermatologues, eux, restent dans leur spécialité…

A la fin de la séance d’une bonne demi-heure d’azote, elle me lance « Madame, VOUS ETES UNE HEROINE… Je ne sais pas comment vous supportez tout ça ». 

Bah, disons que j’ai l’habitude, 4 séances par an pendant 10 ans, mon cerveau a imprimé la douleur…

Je repars avec une ordonnance bien remplie, de pommades pour les brûlures, de pommades à mettre sur les croûtes, du sérum physiologique pour les croûtes trop épaisses, puis de pommades à mettre après la chute des croûtes et la fameuse crème solaire, protection 100, à mettre avant chaque sortie toute l’année.

20180920_155734

Rendez-vous dans 3 – 4 mois suivant la rentabilité de mon usine !!

A bientôt…

20180910_194145

Du 8 au 12/09/2018 : ESCAPADE EN LOIRE-ATLANTIQUE

Les grandes marées furent la raison initiale de ce déplacement dans l’Ouest… et à partir de là, se concocter un petit séjour pour revoir des personnes chères installées là-bas, ayant également fui la région parisienne, des amitiés trentenaires, voire plus, que Facebook a permis de retrouver !

Notre première halte fut La Roche Bernard, sous un soleil estival en ce début de septembre, avec ses vues panoramiques magnifiques…

20180908_083946

Vue pendant le trajet

20180908_101913

20180908_102426

20180908_103041

20180908_102735

20180908_104458 (1)

20180908_103643

Puis, hâte de revoir des amis ovillois à 10 km de là, lors d’un déjeuner, en terrasse, au bord de la piscine, puis un dîner improvisé express, où nombre de souvenirs du tennis et autres expériences vécues ensemble durant toutes ces années passées ont fusé, et la promesse de se revoir plus souvent. Merci pour votre accueil et encore très joyeux anniversaire de mariage pour vos 51 ans de mariage avec beaucoup d’amour ensemble !

20180909_143248

20180908_142320

Notre premier port d’attache était PORNIC, petit port fort agréable de par son centre ville et ses balades côtières tant en vélo qu’à pied. Et toujours ce ciel bleu et cette chaleur qui nous accompagne…

20180909_093221

20180909_093358

20180909_093950

20180909_094609

20180910_092937

20180910_100817

20180910_163153

20180910_165027

20180910_194145

20180910_201439

20180910_202328

Chez nos amis nantais, les fous rires ont rythmé notre déjeuner et nous avons pu apprécier le fameux gâteau au citron qui se mange à l’envers, mais néanmoins excellent !

20180909_150900

Une première balade à vélo entre Pornic et La Bernerie en Retz sur la VELOCEAN, 20 km aller et retour, pour assister à la marée basse avec un coefficient de plus de 100, où la mer se retire à perte de vue.  Nous avions donc emmené sur nos vélos nos bottes pour marcher sur la plage mais la vase m’a vite dissuadée de continuer l’expérience très longtemps. Oui, je suis une citadine à la base, même si j’ai des origines normandes !

Dommage, sur le circuit à vélo, on ne longe pas beaucoup la mer, mais on se retrouve sur des petites routes parallèles, et donc moins sécurisées mais le spectacle à l’arrivée vaut la peine, la zénitude et un petit pot les pieds dans le sable !

20180909_103630

20180910_111222

20180910_112019

20180910_115004

20180910_135800

Après 3 jours à Pornic, direction la Vendée avec un bref arrêt à Saint Jean de Monts, histoire de se promener le long de la jetée et profiter encore et toujours du soleil. Quelle chance nous avons eu pour ce séjour avec un temps vraiment estival.

20180911_095528

20180911_100539

Etape suivante, Saint Gilles Croix de Vie, dans le but de tester les circuits vélo par les itinéraires « LA VENDEE EN VELO ».

20180911_122712

20180911_122719

Ces itinéraires vélo sont géniaux, voies larges, sécurisées, le long des côtes, un pur bonheur. Nous les avons ainsi testées de Saint Gilles Croix de Vie à Brétignolles sur mer, soit 25 km aller et retour. Le spectacle est une nouvelle fois splendide à l’arrivée, l’air y était bien iodé et le plein d’énergie assuré.

20180911_144851

20180911_144301

20180911_140437

20180911_140211

20180911_140253

Notre dernière nuit se passera entre Saint Jean de Monts et Saint Hilaire de Riez, dans un petit deux étoiles, mais avec un charme certain et une petite pépite avec cette piscine extérieure couverte et chauffée… Je n’avais pas réservé pour la piscine, parce qu’à nos âges avancés, nous sommes devenus frileux, et moins attirés par l’eau, mais quand la gérante nous annonçât une température d’eau à 28°C (température minimum que l’on s’était fixé pour y aller !), et que l’on aperçut la piscine vide d’occupant, nous n’avons pas hésité longtemps et ce fut un temps de détente en duo bien appréciable après ces dernières journées bien remplies de marche et de vélo dans cette belle région !

20180911_173529

20180911_174000

Se faire plaisir faisait aussi partie du programme de ce séjour, et les crêpes ont ravi mes papilles, mais aussi le cidre, les glaces, les bières, etc…et je ne vous parle pas des petits déjeuners sous forme de buffet dans les hôtels… une tuerie de par le choix varié ! Tout cela quelques jours avant ma consultation de suivi de greffe rénale au CHU, ce n’était peut-être pas judicieux, mais le but c’est de vivre normalement et de profiter des bons moments de la vie, sans excès, mais se rendre la vie agréable et douce.

20180910_173544

20180912_131713

20180912_134627

Pour conclure, une première de partir en septembre, et sans aucun doute à renouveler ; les sites de visites sont très accessibles et moins de monde dans toutes les activités proposées par les villes…Vive la retraite, enfin, pour l’un, pour l’autre, vive le télétravail !

A bientôt, nous réfléchissons déjà à l’escapade prochaine…

Bretonneau-2-300x292

14/09/2018 : PREMIER BILAN DE CONTRÔLE GREFFE A TOURS

A chaque CHU son mode de fonctionnement…

A Necker, où j’étais suivie depuis 1987, soit 31 ans, l’on effectuait la prise de sang une semaine avant la consultation, de manière à avoir tous les résultats le jour de la consultation avec le Néphrologue. La prise de sang était faite, soit en ville, soit à l’hôpital Necker, suivant les indications du Néphrologue et la forme du greffon. A Tours, la prise de sang est faite le même matin que le jour de la consultation, ce qui signifie que tous les résultats ne sont pas diffusés au moment du rendez-vous avec le Néphrologue, lequel Néphrologue n’est pas attitré à un patient puisque l’on passe par ordre d’arrivée…

Autre différence donc avec Necker, puisque dès la sortie d’une consultation avec le Néphrologue, l’on prenait rendez-vous pour la suivante, 3 ou 4 mois plus tard, avec le médecin de notre choix.

Il faut donc s’adapter à de nouvelles méthodes, avec une nouvelle équipe et des nouveaux lieux.

Pour ce premier jour, j’ai pu visiter ainsi déjà pas mal de services, entre les admissions, l’hôpital de jour pour les prélèvements et le bâtiment pour les consultations. J’ai même repéré la cafétéria, car à jeun bien sûr pour la prise de sang, mais pas encore testée.

Autre différence, et pas des moindres, le temps de transport… 100 km m’éloignent de Tours mais avec l’autoroute, paradoxalement, c’est presque la même durée de transport que quand j’allais à Necker et ses célèbres bouchons parisiens !

Voilà pour la logistique, passons au ressenti et au bilan de ce premier contrôle post-greffe, à 3 ans et 10 mois pour cette deuxième greffe.

Partie à 5 h 45 de la maison, à jeun, munie de mes bidons des urines des 24 h de la veille, de ma feuille de relevés de tension sur plusieurs jours (on ne perd pas ses bonnes habitudes prises à Necker !) et accompagnée de ma bonne humeur, j’arrive à l’hôpital à 7 h 15. A 7 h 30 je m’inscris sur le registre d’arrivée et je suis déjà…19ème ! Si j’ajoute que les « jeunes » greffés de moins de 3 mois passent en priorité, l’attente a été d’une heure et quart.

L’infirmière qui m’a prise en charge a été très chaleureuse ; sachant que j’étais nouvelle, elle m’a expliqué en détails comment le service fonctionnait, me faisant visiter les lieux que j’aurai à fréquenter, et m’accompagnant jusqu’à mon départ du service, 3 heures plus tard…

Pour info, les prises de sang sont systématiquement faites sur le dos de la main dans le but de préserver le capital veineux des bras si future fistule devait y avoir. C’est donc le même raisonnement que le chirurgien vasculaire qui m’a ôté ma fistule en avril dernier. Mieux vaut prévenir que guérir !

20180914_122918

Quant à la consultation, le médecin qui m’a reçue m’a rappelé ma Néphrologue de Necker et le courant est tout de suite passé. C’est d’un grand « bienvenu » qu’elle m’a accueilli dans le bureau de consultation. Puis, le résumé de mon dossier médical envoyé par Necker en mains, elle n’a eu de cesse de répéter que « c’était rare d’avoir des dossiers aussi complets ». Elle a aussi apprécié que je photocopie mon carnet de vaccinations, et que je fasse un relevé de tension 1 semaine avant de venir (14/8 lors de la consultation et 12/8 de moyenne sur 10 prises à la maison).

Le gros bémol, je trouve dans l’organisation, c’est que l’on se trouve en consultation sans aucun résultat de la prise de sang faite 2 heures avant. Ce qui fait que le médecin établit une ordonnance qui peut, suivant les résultats de ladite prise de sang, être susceptible de changer ! Et dans ce cas là ça se passe par fax directement au pharmacie et au téléphone pour nous.

Un compte-rendu doit être envoyé d’ici 15 jours par voie postale ; j’espère avoir au moins la créatinine. Moi, j’ai toujours été une patiente active, qui s’intéresse à son suivi de greffe, et le fait de ne pas avoir mes résultats sanguins me perturbent. A suivre…

Je n’ai pas manqué de lui souligner qu’à Necker, ça ne se passait pas comme ça, sur le ton de la plaisanterie. Mais elle le savait, parce qu’elle connaît l’équipe de greffe de Necker et avoue que leur système n’est pas forcément idéal pour les patients.

Mais comme elle m’a dit, « vos résultats étaient tellement excellents en juin, ce serait un comble que ça se gâte en venant vous installer dans la région pour y trouver une meilleure qualité de vie… et vous avez raison de le faire, c’est une très belle région, bien mieux que Paris ! »

Bien sûr, dès mon retour, j’ai passé un mail à ma Néphrologue parisienne pour lui faire un petit briefing de ce premier rendez-vous qui va la rassurer, bien qu’elle n’avait aucun doute comme elle me l’avait dit en juin dernier.

Les abords de l’Hôpital Bretonneau sont plutôt agréables avec le jardin botanique juste en face, ce qui permettra parfois de s’aérer l’esprit en cas de mauvaises nouvelles !

20180822_102454

20180822_102951

20180822_103256

20180822_103323

Prochain petit bilan mi-novembre, à faire dans un laboratoire de ville et les résultats doivent être envoyés par fax au CHU par le laboratoire. Et gros bilan pour mon anniversaire de greffe, qui devait être normalement fait en novembre, repoussé en janvier 2019 avec échographies en plus.

P.S. ; vu l’heure un peu tardive où j’écris ces lignes et n’ayant reçu aucun appel téléphonique, l’on peut considérer que mes résultats sont bons ! En tout cas, ça m’arrange de le penser et de m’en persuader !!

A bientôt…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

stage_1

27-31 AOUT 2018 : STAGE PREPARATOIRE A l’INSTALLATION A LA CMA 41

LE SPI ou STAGE PREPARATOIRE A L’INSTALLATION est obligatoire pour devenir auto-entrepreneur dans la catégorie « artisans », dont la prestation de services fait partie.

20180827_133721

Me voilà donc contrainte de passer par un « retour à l’école » à presque 54 ans, pour continuer autrement ma carrière professionnelle, suite à notre déménagement de la région parisienne le 1er juillet dernier pour le Loir et Cher.

20180828_125236

Mon souhait était donc de créer ma micro-entreprise, avoir le statut d’auto-entrepreneur pour faire de la prestation de services en secrétariat, à domicile. Vu mes antécédents professionnels, 34 ans dans le secrétariat, cette activité coulait de source.

20180827_160231

J’avais l’appréhension d’aborder ce stage et il aura fallu toute la conviction de mes proches, mon frère, ma nièce, mon époux, ma belle-soeur, pour me rassurer et me donner la confiance en moi pour que j’y aille plus motivée que jamais et démystifier cet événement.

Du 27 au 31 août, je fus inscrite à ce stage, d’une durée de 32 h, qui se passait à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Blois, de 9 h à 17 h 30. Les journées étaient bien remplies si l’on compte en plus les 2 heures de trajet aller et retour. Le coût de ce stage était de 250 €, pris en grande partie en charge par Pôle Emploi où je suis inscrite depuis le 1er juillet 2018.

20180827_133007

Nous étions un groupe de 35 personnes avec tous des projets différents, 3 reprises de commerces, et les autres en création de micro-entreprise ou autre statut juridique. Parmi eux, un accordeur de piano, des maçons, des peintres, une créatrice de bijoux, une créatrice d’objets en crochet, une prothésiste ongulaire, un photographe, des garagistes, une esthéticienne, un pilote de drone, un créateur de vêtements…Tous les âges étaient représentés, dont quelques-uns du mien !!

Ce stage était divisé en thèmes : gestion, comptabilité, la protection sociale, la banque, les assureurs, avec des intervenants soit de la Chambre des Métiers, soit des conseillers de banque, des conseillers en assurance, des représentants de la Sécurité Sociale des Indépendants, des experts-comptables, des entrepreneurs…

Beaucoup de généralités, où l’on doit piocher les informations qui nous concernent réellement mais c’est aussi intéressant d’avoir des notions plus globales et élargies.

Alors c’est vrai que la vision du métier est différente si l’on est jeune ou moins jeune. Mon but, sans le cacher, est de continuer à cotiser pour aller tranquillement jusqu’à la retraite et non pas de développer à tout prix mon business… Travailler ce qu’il faut, mais aussi profiter de la qualité de vie que nous offre la campagne. Et j’espère que cette activité me mènera jusqu’à l’âge légal de la retraite, qui j’espère aussi, ne reculera pas encore !!

Jeudi soir, une petite évaluation « surprise » a eu lieu, pour savoir ce que l’on avait retenu des informations apportées les quatre premiers jours. Résultat : 17/20 !

Vendredi, ils avaient organisé un mini-forum où des experts de différents domaines venaient répondre à nos questions.

A l’issue de ce stage, dès vendredi midi, avec l’attestation obligatoire en main, j’ai été prise en charge par une responsable de la CMA 41 pour constituer mon dossier d’inscription à la Chambre des Métiers et obtenir un numéro d’immatriculation me permettant d’exercer mon activité. L’inscription fut faite immédiatement avec toutes les formalités administratives émanant aussi de Pôle Emploi.

J’ai eu mon SIREN hier, le numéro d’immatriculation qui me permettra de poursuivre dans un premier temps mes démarches (ouvrir un 2ème compte courant bancaire, souscrire une responsabilité civile professionnelle, faire des cartes de visite) et dans un deuxième temps, de pouvoir facturer mes clients.

Notre aventure loir-et-chérienne ne fait que commencer, tant personnellement que professionnellement.

Décidément cette année 2018 est une année pleine de contrastes ; d’un côté des événements heureux mais aussi malheureusement des moins bons, voire des cruels.

En effet, elle commençait bien avec le départ à la retraite en janvier de Daniel.

De mon côté, je renouais avec le ski, une passion d’enfance, en participant aux jeux mondiaux d’hiver des transplantés à Anzère, je devenais « championne du monde » dans 3 disciplines, mais j’y laissais aussi un genou avec une rupture du ligament croisé antérieur. Suivront les semaines d’après, kinésithérapie, piqûres, examens multiples, consultations. Mais j’men fous « je suis championne du monde » !!

En février, nous découvrons la tumeur de Dalton, notre labrador, et ses jours qui étaient comptés… et en mai, son départ qui nous laisse un grand vide et un immense chagrin.

Puis, en juillet, notre souhait de déménager de la région parisienne, attendu depuis 6 ans, s’accomplit et notre départ définitif est effectif le 1er juillet dans le Loir et Cher pour y couler des jours heureux, en ayant vendu de façon expresse la maison parisienne.

En septembre, le début d’une nouvelle aventure professionnelle avec la création de ma micro-entreprise en tant qu’auto-entrepreneur, pour travailler à domicile en prestations de services en secrétariat.

J’aime à dire que je commence ma « 4ème vie », après ma 1ère vie jusqu’à 23 ans, ma 2ème vie avec ma première greffe jusqu’à 50 ans, et ma 3ème vie avec ma deuxième greffe actuellement… La greffe n’a jamais été un obstacle dans ma vie sociale, je l’ai intégrée assez jeune et ai concrétisé beaucoup de projets et mon âge « canonique » ne réduit pas cet entrain !

A bientôt pour l’évolution de la situation…

36469820_1785248748188184_9048014986084876288_n

AOUT 2018 : BILAN MARCHE + VELO

BILAN DES ACTIVITES PHYSIQUES

(MARCHE + VELO) 

DU MOIS D’AOÛT 2018

A 3 ANS, 9 MOIS et 6 JOURS POUR MA 2ème GREFFE RENALE

(31 ANS EN CONTINUITE AVEC LA 1ère GREFFE RENALE)

MARCHE (ville, campagne et forêt)

20180804_112408

           123,300 km parcourus

soit une moyenne de 3,977 km / jour

(Record : 272,400 km en août 2015)

Meilleure séance :

7,950 km le 17/08 (Record : 22,310 km en janvier 2016)

2018_08_26_14.57.18

Récapitulatif mensuel de l’activité « marche » (les 30 derniers jours !) :

2018_08_31_20.58.24

VELO (Course)

20180806_082421

Course :   5 séances =  238,640 km parcourus

VAE

20180804_093027

VAE :   3 séances =   182,770 km parcourus

VTT

20160816_064922

VTT : 1 séance = 4,160 km parcourus

TOTAL VELO =  425,570 km parcourus

Soit une moyenne de 47,285 km / séance

(Record = 547,670 km en juillet 2018)

Meilleures séances :

Course :  74,530 km le 26/08 (Record = 101,830 km en septembre 2017)

2018_08_26_13.42.17

VAE :   67,090 km le 12/08 (Record = 67,460 km en juillet 2018)

2018_08_26_14.38.37

VTT : 4,160 km le 18/08 (Record = 52,054 km en août 2016)

2018_08_26_14.40.32

Vitesse maximale sur une séance :

43,500 km/h les 04 et 19 /08 (Record = 54,500 km/h en avril 2018)

2018_08_26_14.40.00

 Récapitulatif mensuel  en temps passé sur les vélos :

2 h 44 + 1 h 04 + 3 h 09 + 3 h 08 + 2 h 29 + 22′ + 2 h 37 + 1 h 23 + 3 h 33 = 20 h 31

Récapitulatif mensuel de l’activité « cyclisme » :

 2018_08_31_00.58.58

CONCLUSION :

Comme je le souhaitais le mois dernier, j’ai alterné le VAE et le vélo de route, avec en prime plus de séances en vélo de route qu’en VAE ! Ce qui est un bon signe quant à la forme physique récupérée et le plaisir de rouler avec le club. Donc un bon total de kilomètres d’autant plus qu’une semaine manque au comptage, ayant été en stage les 5 derniers jours du mois pour concrétiser mon projet professionnel, en l’occurrence créer ma micro-entreprise.

La marche est dans la moyenne des autres mois, avec également une dernière semaine du mois moins active.

Bref, un bon bilan, qui me confirme, s’il en était besoin, que la vie à la campagne est bien plus bénéfique et agréable que la vie en région parisienne !

Rendez-vous le mois prochain pour de nouvelles statistiques avec une petite escapade en Loire-Atlantique…

A bientôt…

SPORTEZ-VOUS BIEN…

MERCI A MES DONNEURS

VIVE LE DON D’ORGANES, VIVE LA GREFFE

VIVE LE SPORT, VIVE LA VIE

30656900_10209623465502431_9135902824553512960_n (1)