240_F_54055975_XWuJeVgL7wiaGDD6DF0osiJSQmwJ1dJP

08/09/2020 : CONSULTATION NEPHROLOGUE CHRU TOURS BILAN 5 ANS et 10 MOIS 2ème GREFFE RENALE

BILAN 5 ANS et 10 MOIS 2ème GREFFE RENALE

08/09/2020 : CONSULTATION NEPHROLOGUE CHRU TOURS

Après avoir eu une consultation en mai avec la Néphrologue par téléphone pour cause de confinement dû au Coronavirus, septembre était un rendez-vous bien visuel, et j’avais hâte de l’avoir pour régler mes derniers problèmes rencontrés.

Arrivée à 7 h 10 au CHRU, je pointe avec le numéro « 11″.

20200908_125346

A 8 h, prise en charge de l’infirmière pour une prise de température pour commencer (37°C… ouf !) puis prise de sang et en discutant avec l’infirmière, je lui explique un peu mes soucis et surtout ma perte de poids. A quoi elle me répond « c’est pour cela que je ne vous ai pas reconnue ! » Euh c’est peut-être exagéré quand même… j’ai un masque aussi, ça peut aider à changer la silhouette. Mais elle me comprend bien ayant été elle-même dans le même état, et c’est en faisant des examens complémentaires qu’on lui a découvert une maladie du colon ! Elle m’a donc encouragé à bien en discuter avec le médecin, car il ne faut pas systématiquement tout mettre sur le dos des médicaments.

20200908_081659

Les prises de sang sur le dos de la main, que je redoutais tant quand je suis arrivée à Tours, passent désormais « comme une lettre à la poste » tellement les infirmières sont expertes. Un ECBU complète la prise de sang, en plus de l’échantillon des urines des 24h de la veille que j’avais emmené.

En attendant la consultation du médecin, je prends un en-cas que j’ai emporté pour prendre mes médicaments et manger « un petit quelque chose » quand même. Et comme Daniel m’a accompagnée, je sais qu’en sortant un pain aux raisins, ou autres viennoiseries, m’attendront pour le retour en voiture !

9 h 30, appel du médecin que j’avais vue il y a un an. On commence par mon relevé tensionnel que je lui présente, effectué sur les trois jours précédents, qui révélait une moyenne de 97/67. Ses premiers mots « ah c’est bien ça… même un peu bas ! ». Et là j’enchaîne « Je ne suis pas trop en forme en ce moment, je suis embêtée par des diarrhées constantes et insupportables, j’ai perdu beaucoup de poids ».

Elle me demande mon poids et très vite elle s’inquiète de cette perte de 17 kg depuis qu’ils me suivent à Tours, soit en septembre 2018. Elle me prend la tension qui s’affiche à 117/73.

Ses conclusions :

Pour elle, une perte si rapide ne peut probablement pas être la seule cause du traitement et souhaite que je rentre en contact avec un gastro-entérologue. Après avoir eu mon accord pour que je fasse les examens à Tours, elle téléphone à un gastro-entérologue, lui expose mon historique et mes soucis actuels, et ce médecin doit reprendre contact avec moi pour me prescrire, dans un premier temps, une endoscopie.

Elle, de son côté, me prescrit une coproculture à faire à domicile puis transmettre à un laboratoire externe pour la recherche de deux virus spécifiques.

Côté ordonnance, des changements assez conséquents : le Myfortic, sans doute responsable en partie de ces désagréments, je passe de 3×360 mg/j à 2×360 mg/j ; l’Aténolol (hypotenseur) est diminué de moitié, de 100 mgx2/j, je passe à 50 mgx2/j ; le Ramipril (hypotenseur) est supprimé ; le Certican passe de 1 mg et 0,75 mg à 0,75 mg matin et soir.

Voilà, la machine est en marche avec ses réjouissances pour essayer de découvrir s’il y a un intrus en moi qui me veut du mal ! Il faut que je me prépare à des examens pas trop sympas mais indispensables.

J’ai l’impression que je vais devoir créer plusieurs épisodes à cette série sur ce blog, comme je l’avais fait pour mes yeux il y a un an !

Nous, greffés de tous organes, nous savons que notre renaissance n’est pas un long fleuve tranquille, surtout par le fait des effets secondaires du traitement à vie qui nous permet de conserver au mieux notre greffon, sinon il serait rejeté. Alors il faut les accepter, les intégrer dans notre vie et se dire, dans mon cas, que cette vie de greffée rénale depuis 33 ans n’est pas comparable à celle que j’aurais en étant dialysée, que je n’ai connu qu’un an au début de ma première greffe en 1987. La vie est belle !

Après tout cela, le rendez-vous du bilan annuel de la greffe et de ses 6 ans est pris pour janvier 2021, histoire de bien commencer l’année… !

P.S. : pas d’appel l’après-midi de la Néphrologue, donc on va supposer que les résultats de la prise de sang sont bons car à l’hôpital le dicton est « pas de nouvelles, bonnes nouvelles ! »

Mais rassurez-vous, une multiple Championne du Monde a l’habitude de se lancer des défis quels qu’ils soient !

240_F_277288132_YPrlJR6TLm85yQWMug8IyLsHGjtTELBc

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

A propos Christel

Christel, 50 ans, greffée rénale à deux reprises : une première fois le 13/12/1987 (27 ans de greffe), et une deuxième fois le 25/11/2014, le but de ce blog est de montrer que la "greffe ça marche", et que l'on peut vivre ses passions malgré la maladie. Promouvoir le don d'organes est devenu ma bataille.

Une réflexion au sujet de « 08/09/2020 : CONSULTATION NEPHROLOGUE CHRU TOURS BILAN 5 ANS et 10 MOIS 2ème GREFFE RENALE »

  1. Corinne

    Coucou,
    Je te souhaite du courage pour les examens supplémentaires. J’espère que la diminution de certains médicaments sera suffisante à une reprise de poids et une meilleure condition physique. De tout cœur avec toi.
    À bientôt
    Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>