Archives mensuelles : mai 2014

« Où es-tu » de Marc LEVY

« OU ES-TU »

de MARC LEVY

Résumé :

Le destin bouleversant de deux êtres que rien ne peut séparer. Ils ont grandi ensemble, sont tout l’un pour l’autre. Adolescents , ils se sont promis de s’aimer, pour toujours. Mais leurs vies ont pris de cours différents. Susan s’est investie dans l’humanitaire, là-bas au Honduras. Philip, lui, poursuit sa carrière de publicitaire à Manhattan.

Séparés par des milliers de kilomètres, ils vivent dans des mondes que tout oppose.  Les vents contraires emporteront-ils le souvenir de leur promesse ?

Mon avis :

Pour mon premier Marc Lévy en ce qui me concerne, c’est un coup de maître. Au début du livre, quand les deux personnages communiquent par l’intermédiaire de lettres interposées, j’ai eu peur de ne pas accrocher longtemps à ce style de livre mais dès que l’histoire s’est lancée, on ne la quitte plus. Un récit émouvant avec des rebondissements jusqu’à la fin.

J’ai a-do-ré et j’ai hâte de lire un deuxième livre de cet auteur pour confirmer mes bonnes impressions. Merci Marie-Laure de me l’avoir conseillé et de me l’avoir prêté.

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Week-end… à la Foire

Ce week-end, nous avons offert deux belles balades à Dalton en forêt, les deux sans pluie, ce qui est exceptionnel ces temps-ci car nous avons de véritables giboulées de mars en plein mois de mai, et les deux très matinales, puisqu’à 7 heures du matin, nous étions en forêt pour assister au réveil de la faune, mais surtout pour ne rencontrer personne, ni sportif, ni autre chien qui pourrait créer de petits incidents avec notre phénomène.

20140510_064310

 

Puis, dimanche, après la balade de Dalton, nous sommes partis à la Foire de Paris, Porte de Versailles. Journée éreintante en perspective, car beaucoup de marche, de piétinement. Nous avions fait auparavant une sélection des stands que nous voulions voir et malgré cela, nous avons énormément marché car malheureusement les deux bâtiments qui nous intéressaient étaient situés diamétralement à l’opposé. Et nous avons dû faire deux allers et retours, faute d’avoir eu les bons renseignements dès le début.

20140511_153339

Un petit tour aux stands du « Concours Lépine » où les inventeurs fusent d’idées des plus ingénues aux plus farfelues. Je ne sais pas si nous faisons des affaires dans ce genre de Foire, certains produits sont déjà en vente dans le commerce et sont moins chers qu’à la Foire !! Il faut faire attention.

Nous avons peut être trouvé la laisse miracle pour chien qui tire… C’est un système de ressort qui amortit le choc quand il tire… sans douleur pour le chien et sans fatigue pour le maître. Nous la testerons la semaine prochaine et je vous tiendrai au courant si miracle il y a !

Total une journée avec 8 km de marche dans les pieds et jambes !

Bonne semaine à tous…

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

CINE : « Barbecue »

« BARBECUE »

Film choral comico-existentiel de Eric LAVAINE, avec Lambert WILSON, Franck DUBOSC, Florence FORESTI, Guillaume de TONQUEDEC, Jérôme COMMANDEUR.

Résumé :

Antoine a tout pour être heureux : un physique de quinqua avantageux, un bon job, une femme ravissante et un groupe d’amis inséparables depuis la fac. Sauf qu’en amitié, comme en amour, le temps qui passe est capable d’éroder les atomes les plus crochus. La solution miracle pour s’en rendre compte ? Un bon vieil infarctus… Invité à faire désormais attention à sa santé – lui qui a passé sa vie à ne faire que ça ! – Antoine décide de profiter pleinement de l’existence et de dire tout ce qu’il a sur le coeur. Et lors des prochains barbecues, c’est toute sa bande de potes qui va passer sur le gril !

Mon avis :

C’est une comédie sympathique, sauvée par une brochette de comédiens aux caractères différents, scénario qui explique bien l’usure et le sens de l’amitié. Mais c’est le genre de film qu’on a l’impression d’avoir déjà vu, dans la mesure où le thème de l’amitié chez les quinquas revient assez souvent sur la toile. Un bon moment quand même !

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Espoir dans le traitement post-greffe

Greffes : découverte d’un biomarqueur prédictif du risque de rejet de greffe

05/05/2014

 

Greffes : découverte d’un biomarqueur prédictif du risque de rejet de greffe
  • Les traitements immunosuppresseurs, s’ils sont très efficaces contre les phénomènes de rejets de greffe, restent pourvoyeurs de nombreux effets secondaires.
  • Laurence Ordonez a réussi à isoler des cellules dont la fréquence dans l’organisme reflète le risque de faire un rejet pour le patient transplanté.
  • Cette découverte pourrait permettre de mieux adapter les traitements immunosuppresseurs existants afin de réduire au maximum leurs effets néfastes, et constitue une nouvelle voie dans la mise au point de traitements innovants.

Rejet de greffe et réaction du greffon contre l’hôte

La transplantation d’organe constitue le dernier recours pour de nombreuses pathologies arrivées à un stade terminal : insuffisance cardiaque ou rénale avancée, mucoviscidose, bronchopneumopathie obstructive ou encore cirrhose hépatique. Cependant, malgré un recul de près d’un demi-siècle, la greffe comporte aujourd’hui encore des limites. Parmi elles figure le phénomène de rejet de greffe ou de réaction du greffon contre l’hôte dans le cadre de greffe de moelle osseuse. Dans le premier cas, le système immunitaire reconnaît l’organe greffé, le « greffon », comme étranger et l’attaque. Dans le deuxième cas, ce sont les cellules du greffon lui-même qui prennent l’organisme pour cible. Ces deux phénomènes, s’ils ne sont pas pris en charge, peuvent conduire à l’échec de la transplantation voire au décès du patient.

Pouvoir prédire le risque de rejet

Pour empêcher l’apparition de ces mécanismes, des traitements dits « immunosuppresseurs » existent. Seulement, ils ne sont pas toujours efficaces et sont pourvoyeurs de lourds effets secondaires (recrudescence des infections, augmentation du risque de développer certains cancers…).

Toutes les personnes greffées reçoivent des traitements immunosuppresseurs sans évaluation préalable du risque de rejet, ce qui les expose parfois à des effets secondaires inutiles. L’idée serait de découvrir un biomarqueur qui permettrait de prédire le risque de rejet de greffe pour un patient, afin d’ajuster les traitements en conséquence. C’est ce qu’est parvenue à réaliser Laurence Ordonez au cours de sa dernière année de thèse dans l’équipe sous la direction du Dr Abdelhadi Saoudi au sein du centre de physiopathologie au CHU Purpan de Toulouse.

Une population spécifique du système immunitaire

Dans un premier temps, à l’aide d’études menées sur des modèles animaux, l’équipe a identifié, d’une part, les cellules impliquées dans le rejet, et d’autre part, des cellules chargées de réguler leur activité. Laurence Ordonez a ensuite montré que ces populations cellulaires existaient chez l’Homme, grâce à l’analyse d’échantillons sanguins issus de 89 patients en passe de subir une transplantation rénale.

Elle a ainsi isolé une sous-population de globules blancs, les lymphocytes T « CD8 CD45RChigh », dont la proportion est très variable d’un individu à l’autre, et ce indépendamment de l’âge. Elle a montré que, lorsque ces cellules sont présentes en forte quantité dans l’organisme du patient avant la greffe, ce dernier a alors 6 fois plus de risque de rejeter le greffon.

Cet outil de prédiction pourrait s’avérer très utile afin d’adapter les modalités de traitements immunosuppresseurs après une greffe. Ces cellules pourraient également s’avérer des cibles thérapeutiques intéressantes pour améliorer l’efficacité de la transplantation d’organes.

La Fondation pour la recherche médicale a contribué à l’obtention de ces résultats, en attribuant un financement de 30 000 € à Laurence Ordonez en 2008, pour mener sa thèse à terme. 

Source : Ordonnez L et al. A higher risk of acute rejection of human kidney allografts can be predicted from the level of CD45RC expressed by the recipients’ CD78 T cells. PLoS One 2013 ; 8 : e69791.

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

05/05/2014 : Consultation Dermatologie

Quand on est greffée, l’équipe médicale nous impose une visite annuelle chez le Dermatologue. Une fois par an ? J’en suis à quatre, à savoir une tous les trois mois, pour essayer d’éliminer les kératoses provoquées par le traitement immunosuppresseur.

Et je suis pas une fan du soleil à m’exposer sur une plage pendant des heures. Juste quelques matches de tennis en plein air, mais en plus rarement en t-shirt car je ne voulais pas dévoiler ma fistule sur l’avant-bras gauche au regard des autres.

Donc ce n’est pas dû à mon comportement irresponsable mais bien le traitement post-greffe. Bien sûr il n’y a pas beaucoup de recul pour faire des études scientifiques, entre la durée de greffe et les effets indésirables des traitements mais les problèmes dermatologiques ne sont pas négligeables.

Donc, une séance chez mon Dermatologue consiste à brûler les kératoses à l’azote. Je suppose que vous avez tous des souvenirs de verrues guéries dans l’enfance à l’azote. Et bien là, ce n’est pas une, ni deux, ni trois mais une vingtaine de points d’impacts brûlés à chaque séance du visage, à la main, aux bras et au décolleté, sans compter deux carcinomes retirés quand l’azote ne suffit pas, un sur la fistule, et un sur le décolleté !

Et le mot final viendra de mon Dermatologue qui conclut la séance : « C’était une bonne séance… surtout pour moi ! ».

J’adore l’humour de mon Dermatologue et moi de répondre :

« Ah oui, j’ai un Dermato sympa qui dit « moi je n’ai rien senti » ! »

Pendant ce temps-là, je serre les dents, j’arrête de respirer pendant 20 minutes et ça me brûle encore au moins pendant une heure en rentrant, sans compter les étapes qui suivent, rougeurs, croûtes et la délivrance au bout de trois semaines, quand les croûtes tombent…

Que faites-vous le 1er septembre 2014 ? Moi je vais chez mon Dermato préféré !!

Faites attention à vous !

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Week-end… du 1er mai

Week-end de 4 jours, puisque le 1er mai était un jeudi et que j’ai fait le pont pour me ressourcer à la campagne.

4 jours bien remplis avec des activités aussi diversifiées que distrayantes !

 

 

 

 

 

 

 

 

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 

Je vais vous le résumer chronologiquement :

Jeudi 1er mai :

Petit coucou rapide de Marie-Laure et Bruno qui étaient de passage avant d’aller chercher leur petit « Haribo », chaton de 3 mois, pour l’adopter définitivement et le ramener en région parisienne.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Petit tour à une brocante, puis déjeuner dans une crêperie avant d’aller au cinéma voir « Spiderman en 3D », d’où nous ressortons déçus (cf. article sur mon Blog).

20140501_123836

Vendredi 2 mai :

Quelques achats pour finaliser la construction de l’abri de jardin que Daniel a commencé, à savoir des sacs de ciment pour faire une chape de béton.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pendant que mon mari bétonne, je pars rendre une petite visite à Claudine, à 30 km de chez moi, qui est sortie de l’hôpital après une opération 3 jours plus tôt. Malheureusement, à mon arrivée, Claudine était en ligne avec le CHU pour envisager un nouveau retour à l’hôpital pour cause de fièvre. Je l’ai donc aidée à faire son sac pour quelques jours d’hospitalisation et ensemble nous avons attendu le taxi qui devait l’emmener. Je reviendrai te voir Claudine et j’espère dans d’autres circonstances.

Vendredi après-midi, rendez-vous en urgence chez un vétérinaire pour Dalton qui a une plaie sur le crâne. Craignant une dermatose, ce qu’il a fait l’été dernier, j’ai préféré le faire examiner sans tarder. Il s’est avéré que ce n’est qu’une blessure, qui à ce jour, a pratiquement disparu en prodiguant de simples soins avec un désinfectant et une pommade à base de cortisone quand même vu ses antécédents.

Vendredi soir, apéritif chez nos voisins ex-parisiens où ce sont toujours de bons moments de rigolades !

Samedi 3 mai :

Rendez-vous chez le coiffeur pour moi le matin, et après-midi tonte de la pelouse à deux. 1 heure pour faire 1500 m2 et 3 km de marche… C’est mon activité préférée du jardin !

Balade avec Dalton dans la campagne où nous croisons de drôles de bêtes !

20140503_152430-1

Puis, 2 heures de parties de ping-pong acharnées avec nos voisins… là encore on s’est bien détendus !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et pour clore cette journée déjà bien remplie, petite séance de DVD avec « Le Prénom » avec Patrick BRUEL, Charles BERLING et Valérie BENGUIGUI. Nous avons passé un bon moment. Merci Marine de me l’avoir offert, j’ai beaucoup aimé.

Dimanche 4 mai :

Encore une brocante dans le village voisin. C’est agréable en plus quand il fait beau.

Et comme toutes les bonnes choses ont une fin, retour en région parisienne, snif, snif !!

Mais la semaine prochaine s’annonce courte, mais pas de pont à l’horizon !

Bonne semaine à tous

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

CINE : « The Amazing Spiderman » en 3D

« THE AMAZING SPIDERMAN »

LE DESTIN D’UN HEROS

Résumé :

Film fantastique de Marc Webb avec Andrew GARFIELD et Emma STONE.

Ce n’est un secret pour personne : le plus difficile combat de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va devoir faire face à un conflit bien plus grand encore..

Mon avis :

Comment vous dire que nous n’avons pas aimé du tout mais pas du tout. De l’action, beaucoup d’action, trop d’action, un scénario incohérent, des situations improbables, Peter Parker n’est pas le même acteur que dans les autres films, de même que les autres personnages de la série, du grand n’importe quoi. Bref nous le qualifierons de long « délire fantastique en 3D », trop long (2 h 22) !

Le film de trop (4ème Spider-Man) mais j’espère le dernier !

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Bilan marche Avril 2014

Ce mois-ci ce n’est pas un bilan sur le tapis, car suite à ma crise de goutte survenue le 28 mars et 15 jours d’arrêt qui ont suivi, je n’ai pas repris la pratique de la marche sur le tapis roulant. Par contre, ce sont des marches quotidiennes prises avec une application sur mon téléphone portable.

Pour le mois d’AVRIL 2014 :

35,120 km

Petit bilan logique, à 50 % d’un mois normal.

Sportivement vôtre.

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .