Archives mensuelles : octobre 2013

Octobre trop dur !!

 

Ce soir, une bonne séance de 55 minutes sur le tapis incliné à 10, à 4,5 km/h, 560 calories perdues et 4,110 km parcourus.

Il fallait bien ça pour tenter d’éliminer le champagne de vendredi accompagné d’un gâteau, la diligence de desserts d’hier, et la pizza et le tiramisu de ce midi.

Quand je vous dis qu’Octobre c’est trop dur…

Bon, il va falloir que tout cela s’arrête…. Mais vous n’allez pas me croire, mais mercredi 16 c’est l’anniversaire de mon mari et le 21 celui de ma belle-soeur. Bon, vous avez compris !!!

Vivement Novembre, mois de jeun avant d’attaquer Décembre et ses festivités !!

13/10/2013 : Déjeuner familial pour mon anni

 

J’adooooooooore quand mon anniversaire dure plusieurs jours… si, si c’est possible.

Le jour même, bien évidemment, mais quand c’est en semaine, on est bien obligés de remettre cela le weel-end avec la famille pour avoir les cadeaux !!!

Beaucoup d’émotions aujourd’hui, où j’ai fait la connaissance de ma dernière nièce, 18 mois, que je voyais physiquement pour la première fois et également pour la première fois mes cinq neveux et nièces réunis ; ça fait une belle photo de famille de jeunesse !

 

 

 

 

 

 

Toutes les occasions sont bonnes pour se réunir mais somme toute relativement rares car éloignés géographiquement mais ces petits moments de partage et de bonheur vous reboostent pour commencer une nouvelle semaine, qui s’annonce courte car vendredi départ pour Epinal et ses Jeux Nationaux des Transplantés et Dialysés.

Lors de ces jeux, je vais devoir assurer plusieurs missions, dont l’accueil des participants compétiteurs samedi matin, la souscription des lots de la tombola le samedi après-midi, la marche du don d’organes dans la ville d’Epinal dimanche midi et tenir le stand de l’Association Trans-Forme dimanche après-midi. Voilà un programme bien rempli pour le week-end prochain.Ce sera aussi l’occasion de faire la connaissance de beaucoup d’amis « facebookiens » de groupes sur la greffe qui vont faire le déplacement pour encourager les participants.

Ces jeux seront suivis, si ma santé le permet toujours, par la Course du Coeur en avril 2014, que j’ai déjà faite en 2012 en tant que commissaire de course, et les Jeux Nationaux des Transplantés et Dialysés à Biarritz à la Pentecôte 2014, en juin.

ENCORE MERCI A TOUS POUR CETTE JOURNEE FAMILIALE et bien sûr à très bientôt !

Bonne semaine à tous…

 

 

4 séances Tapis + Vélo

07/10/2013 :

20 minutes de Vélo d’appartement / 5,1 km parcourus / 258 calories perdues

 

09/10/2013 :

35 minutes sur le tapis à 4 km/h / tapis incliné à 10 / 2,330 km parcourus / 324,40 calories perdues

 

10/10/2013 :

15 minutes sur le tapis à 4 km/h / tapis incliné à 10

Puis 25 minutes sur le tapis à 4,5 km/h / tapis incliné à 10

2,870 km parcourus / 393,40 calories perdues

 

13/10/2013 :

3,130 km parcourus en forêt / 38 minutes / 104,40 calories perdues

 

11 octobre 2013

 

Certaines journées réservent de belles surprises et ce fut le cas pour ce 11 octobre 2013, jour de mon anniversaire.

Beaucoup de messages par l’intermédiaire de Facebook de mes amis virtuels, certes, que je ne connais pas physiquement, mais avec qui je converse quotidiennement sur des groupes et où l’on partage les mêmes choses, les mêmes doutes, les mêmes joies parfois. Messages également par mails, sms, coups de téléphone, cartes postales, des fleurs.

J’ai été gâtée par les intentions et ça me fait chaud au coeur.

Ce soir, dîner en amoureux avec un bon dessert accompagné de champagne et dimanche on remet ça avec mon noyau « familial » que j’adore et qui m’est indispensable dans les bons comme dans les moins bons moments. Je suis sûre que cette journée sera également pleine d’émotions…

Mais attention, dimanche 13 octobre 2013, à 13 heures, nous serons 13 à table !! Superstitieux s’abstenir, j’ai envie de dire ! Mais nous, même pas peur !

Maintenant il ne me reste plus qu’à profiter de ces 365 jours de bonheur et d’aventures avant d’aborder mon demi-siècle en toute sérénité…

Mais de cela je vous en reparlerai dans un an… !

ENCORE MERCI A TOUS. JE VOUS EMBRASSE.

Premier point

Hier, à 18 heures, je me vantais à ma pharmacienne, au cours d’une discussion, d’avoir encore mes 12 points sur mon permis de conduire, non pas parce qu’étais une bonne conductrice (si quand même un peu !) mais parce que j’avais de la chance !

C’était sans compter sur le courrier du jour qui m’apportait ma première contravention pour excès de vitesse (62 km/h au lieu de 50 km/h) et mon premier point en moins sur le permis, infraction commise un soir en rentrant du boulot dans une plaine bordée de champs limitée à 50 km/h (absurde !), prise par un radar mobile ou des jumelles.

Je me rassure en me disant que cela fait presque 30 ans que j’emprunte ce trajet puisque c’est ma route qui mène au travail, et que j’aurais pu me faire prendre des milliers de fois… ! C’est la première, donc pas à me plaindre !

Bon, mais comme cadeau d’anniversaire, j’aurais préféré autre chose et je ne compte pas engraisser l’Etat de la sorte, d’autant que mon mari, lui, va suivre un stage de récupération de points… Trop de dépenses inutiles !

Soyez prudents !

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Week-end… mitigé

Un week-end mitigé est un week-end qui se partage entre travail samedi et loisirs dimanche.

Dimanche avait lieu la 41ème brocante de Houilles, ville de mon enfance et voisine d’où je suis actuellement, et cette brocante est la 2ème plus grande de France après celle de Lille. Ce sont donc une dizaine de kilomètres de stands qui traversent toute la ville. Donc promenade dominicale à pied depuis la maison et une partie de la brocante, ce qui m’a fait une sortie de 7 km et j’y ai déniché CD, livres et DVD.

Maintenant il faut que je vous fasse une révélation… quelque chose d’assez inavouable… j’ai une addiction. Ce qui me rassure c’est que nous sommes 5 millions dans le monde dans la même situation. Ils en ont même parlé au journal télévisé de 20 h la semaine dernière, c’est vous dire l’ampleur…Dans mes proches et amis, je connais beaucoup d’accros mais rassurez-vous je ne suis pas une balance… (euh si justement mais juste mon signe zodiacal !).

Allez je me lance… je joue à Candy Crush. Pour ceux qui vivent sur une autre planète, ce jeu consiste à faire des combinaisons avec des friandises, et passer ainsi des niveaux de plus en plus difficiles… Il n’y a rien à gagner juste le plaisir de battre un de ses amis en faisant plus de points que lui ! Et je me prends à crier des « Yes » lorsque j’aperçois le message « Niveau terminé » et à contrario, crier des « P….. » si j’ai raté le niveau pour une gélatine qui me restait à détruire (cette image, je pense, parle à beaucoup d’entre nous !).

Un jeu ne suffisant pas, je me suis lancé dans un autre qui se passe dans une ferme où les combinaisons se font avec des carottes, des navets, des fraises, des soleils, des fleurs, des poussins… mais parfois il y a un raton à combattre ! Voilà comme ça je peux faire un roulement quand je suis à court de vies !! toute une technique, vous n’imaginez pas…

Je suis soulagée de vous avoir révélé mon vice actuel…

Bonne semaine à tous

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

5 premières séances d’octobre Tapis + Vélo

01/10/2013 :

30 minutes de vélo d’appartement / 7,6 km parcourus / 384 calories perdues

 

02/10/2013 :

32 minutes de vélo d’appartement / 8 km parcourus / 401 calories perdues

 

03/10/2013 :

10 minutes de marche sur tapis à 5,3 km/h / tapis non incliné

puis 10 minutes de marche sur tapis à 5 km/h / tapis incliné à 4

1,710 km parcourus / 123,6 calories perdues

+ 15 minutes de vélo d’appartement / 3,9 km parcourus / 196 calories perdues

 

04/10/2013 :

30 minutes de marche sur tapis à 4 km/h / tapis incliné à 10 / 2 km parcourus / 277,6 calories perdues

 

06/10/2013 :

7 km de marche extérieure / 75 minutes / 226 calories perdues

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Greffe rénale à partir d’un donneur vivant

Greffe rénale à partir d’un donneur vivant : l’Agence de la biomédecine met en place à l’automne 2013 une campagne nationale d’information

Mis à jour le : 03.10.13

Dans le cadre du plan greffe 2012-2016, l’Agence de la biomédecine lance à partir du 12 octobre 2013, à l’occasion de la journée européenne du don, une campagne d’information pédagogique baptisée « un don en moi, pour la greffe rénale à partir de donneur vivant », en collaboration avec les professionnels de santé et les associations.
Un objectif : mieux faire connaitre la greffe de rein à partir de donneur vivant et ses excellents résultats, auprès des professionnels de santé, des patients, de leur entourage et du grand public.

INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE : LA GREFFE À PARTIR D’UN DONNEUR VIVANT EST UNE THÉRAPEUTIQUE DE QUALITÉ, SOLUTION COMPLÉMENTAIRE À LA GREFFE À PARTIR DE DONNEUR DÉCÉDÉ

Aujourd’hui encore, la greffe de rein à partir de donneur vivant reste insuffisamment pratiquée : elle reste une solution trop peu proposée par certaines équipes et parfois ignorées des patients ou de leurs proches. Or, lorsqu’elle est possible, la greffe de rein avec donneur vivant est le meilleur traitement de l’insuffisance rénale terminale. 
Cette solution doit devenir une solution envisagée au même titre que la greffe à partir de donneur décédé pour le patient. L’information sur cette éventualité doit être connue de l’entourage, du corps médical et in fine du grand public.

L’année 2012 a été marquée par une progression de l’activité de greffe rénale qui a passé le cap des 3 000 greffes annuelles. Cependant, de nombreux malades restent en attente : en 2012, 13 333 malades étaient inscrits sur la liste nationale d’attente[1] pour une greffe de rein. La progression de la greffe rénale en 2012 s’explique essentiellement par l’augmentation du nombre de greffes à partir de donneurs vivants : en 2012, 12% des greffes rénales, ont été réalisées à partir de donneurs vivants contre 8% en 2008. 
Comme l’indique le plan greffe, l’objectif est de développer en parallèle la greffe à partir de donneur vivant et la greffe à partir de donneur décédé.

Le don du vivant de rein est une thérapeutique encore trop peu connue du grand public et des patients eux-mêmes. C’est aussi une démarche complexe qui nécessite une réflexion de la part du patient et de son entourage.
En juin 2012, la Haute Autorité de Santé rappelait ainsi qu’« une information précoce et complète des patients ainsi que de leur entourage est un préalable indispensable au développement de la greffe à partir de donneur vivant. Or l’accès à cette information semblait insuffisant en France ». En effet, informer le plus tôt possible permet au donneur potentiel et au receveur de mûrir progressivement leur décision.

UNE CAMPAGNE D’INFORMATION ADAPTÉE À CHAQUE PUBLIC : PATIENTS, ENTOURAGE, NÉPHROLOGUES, CENTRES DE DIALYSE

A travers cette campagne, quel que soit l’outil, l’Agence de la biomédecine a souhaité fédérer l’ensemble de ces publics autour d’un même mot d’ordre capable de pousser au dialogue et de provoquer la prise de conscience de chacun : UN DON EN MOI, pour la greffe rénale à partir de donneur vivant. Un message réflexif qui permet de sensibiliser les proches à leur capacité de donner et les patients à l’intérêt de recevoir un don du vivant. La campagne d’information débute le 12 octobre 2013, à l’occasion de la journée européenne du don, et s’adresse au grand public, aux patients, à leur entourage et aux professionnels de santé.

  • Une campagne radio grand public : du 12 au 22 octobre, lancée à l’occasion de la Journée Européenne du don d’organes. Elle est composée de 5 chroniques pédagogiques de 40 secondes, sur les thématiques suivantes :
    État des lieux de la greffe de rein à partir de donneur vivant en France
    Les bénéfices de la greffe de rein à partir de donneur vivant
    Qui sont les donneurs potentiels ?
    Y a-t-il des risques du don de rein de son vivant pour le donneur ?
    La neutralité financière du don de rein de son vivant pour le donneur
  • Une diffusion audio et vidéo dans le cadre du programme d’information “Place à la santé”, à partir du 28 octobre, sur une centaine de médias locaux radios et TV. Ce dispositif reprendra les thèmes des chroniques radio grand public et ancrera le message transmis au niveau national dans le territoire, au plus proche des Français, à travers le média vidéo.
  • Un documentaire télévisé de 52 minutes suivi de 60 minutes de débats et d’échanges.
  • Une information pédagogique à destination des patients et de l’entouragediffusée par l’intermédiaire des services de néphrologie, des centres de dialyse et des associations.
    Une brochure à destination des patients : ‘Vous souffrez d’insuffisance rénale chronique, donner un rein de son vivant peut concerner chacun’.
    Une brochure pour l’entourage ‘Vous connaissez une personne qui souffre d’insuffisance rénale chronique, donner un rein de son vivant peut concerner chacun’.
    Une affiche proposant un quiz accessible par flash code, sur le don et la greffe de rein à partir de donneur vivant.
  • Une information à destination des professionnels
    Deux brochures à destination des professionnels de santé des services de néphrologies et des centres de dialyse : ‘Les étapes du don de rein’ ‘Quels résultats pour le receveur ? Quels risques pour le donneur ?’.

[1] Le nombre de candidats à la greffe inclut le nombre d’inscrits au 1er janvier 2012 et le nombre d’inscriptions réalisées dans l’année.

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

12 octobre 2013 : Journée Européenne du don d’organes et de la greffe

 

La 15ème édition de la Journée Européenne du don d’organes et de la greffe aura lieu le SAMEDI 12 OCTOBRE 2013. Chaque semaine jusqu’au 12 octobre, date de la célébration officielle à Bruxelles de la Journée Européenne, un clip d’animation relatif au don d’organes sera mis en ligne.

Cette série de quatre clips est destinée à susciter l’intérêt, stimuler la discussion à propos du don d’organes et de la greffe. Le but ultime de la Journée Européenne du don d’organes et de la greffe étant d’augmenter le nombre de donneurs inscrits dans toute l’Europe et de contribuer à faire baisser les statistiques choquantes des patients qui meurent en attente d’organes.

En 2011, en Europe, 68 073 personnes étaient en attente d’une transplantation de rein. Chaque jour, 12 patients inscrits en liste d’attente pour une greffe sont morts à cause du manque d’organes disponibles, soit 12 personnes qui auraient pu être sauvées si un organe était arrivé à temps.

Rein, foie, coeur, poumon, pancréas, intestin, moelle osseuse et de nombreux autres tissus et cellules peuvent être transplantés et il n’y a pas de limite d’âge pour donner. Devenir donneur d’organes, c’est offrir un cadeau incroyable, un cadeau qui peut sauver la vie de 8 personnes. Un don de tissus et de cellules peut sauver ou améliorer jusqu’à 100 vies.

Suivra le 17 octobre, la Journée Mondiale à la sensibilisation au don d’organes.

Pensez-y et parlez-en à vos proches… ! Beaucoup trop de malades n’auront pas la chance de connaître la « renaissance » que j’ai vécue il y a bientôt 26 ans…

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

Téléfilm d’après l’histoire vraie de Richard Berry

 

Actuellement à Paris et région parisienne a lieu le tournage d’un téléfilm « L’ESPRIT DE FAMILLE » avec Michaël YOUN et Ary ABITTAN, téléfilm écrit par Richard BERRY et Eric ASSOUS, et réalisé par Frédéric BERTHE.

Ce téléfilm est inspiré de l’histoire vraie de Richard BERRY qui a donné un rein à sa soeur pour sa deuxième greffe. 

Résumé du téléfilm :

Yvan (40 ans) et Max (38 ans) sont frères et bien qu’une grande affection les unisse, ils pourraient s’entretuer sur bon nombre de sujets fondamentaux. Yvan a un défaut majeur qui lui pourrit l’existence, il est hypochondriaque. Max est d’un caractère optimiste et insouciant. Leur petite soeur, Hélène, souffre depuis de nombreuses années de graves problèmes rénaux. Une greffe s’impose d’urgence. Le rein d’un donneur « vivant » aurait une plus grande chance de réussite. Dès lors, les deux frères sont sollicités et vont subir de nombreux examens. Un seul sera choisi pour effectuer le don. Une compétition fratricide s’engage dans laquelle les deux « donneurs » potentiels espèrent secrètement être… recalés. Car s’ils éprouvent une affection sincère pour leur soeur et une  volonté absolue de la sauver, la peur est bien présente chez ces deux frères, et leur famille.

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .