27/02/2015 : 2ème greffe rénale 3 mois et 2 jours – Biopsie du greffon

Voilà le jour tant redouté de la biopsie du greffon, encore un examen faisant partie du protocole post-greffe et non négociable… Même avec une créatinine aux alentours de 80-90, la biopsie doit avoir lieu. Tandis qu’à ma première greffe, lorsque j’ai atteint les 320, on ne m’a jamais parlé de faire une biopsie, ni un DFG (Mesure du débit de filtration glomérulaire), examen que j’ai effectué le 16 février dernier pour connaître la véritable fonction du greffon.

J’avais d’ailleurs posé la question au Professeur que j’avais vu ce jour-là, et il m’avait été répondu que, vu l’âge avancé de mon greffon (27 ans), ces deux examens n’auraient rien révélé de plus que ce qu’ils connaissaient déjà et qui était irréversible à court terme.

Qu’est-ce qu’une biopsie d’un greffon rénal ?

La biopsie est réalisée en hospitalisation de jour. Elle est réalisée au lit, après contrôle échographique, sous anesthésie locale et après désinfection cutanée. Un ou deux fragments de rein de qelques millimères sont prélevés. Après la biopsie, un pansement compressif est mis en place, et doit être retiré 12 heures après. Dans l’heure  qui suit la biopsie, il faut boire 1 litre d’eau en une heure. En absence de complication, la sortie se fait entre 3 et 6 heures. Les efforts physiques sont à éviter les trois jours qui suivent la biopsie.

A quoi sert une biopsie du greffon rénal ?

La biopsie d’un greffon rénal permet l’analyse microscopique d’un petit fragment de rein. Elle fournit des renseignements irremplaçables sur l’état du greffon, sur l’existence d’un rejet aigü ou chronique, ou sur la présence d’autres problèmes pouvant toucher le greffon (infections ou inflammation, toxicité rénale d’un médicament…).

Le déroulement de la biopsie du greffon rénal :

Arrivée à jeun à 8 heures en hôpital de jour, devinez quel est le premier geste effectué… Si, si vous savez, l’indentification du patient avec le beau bracelet fixé au poignet.
20150227_162435

Installation dans la chambre 309, chambre de deux où je serai seule.

20150227_080814

20150227_080823

8 h 30, prise de la tension (120/82), de la température (37°C), ECBU et prélèvements avec encore une bonne quantité de tubes de sang.

La tension sera prise deux autres fois : une fois juste après la biopsie (150/88) et une dernière fois avant mon départ (136/82).

20150227_081901

9 heures, petit déjeuner servi.

20150227_084148

A 9 h 30, était prévue une échographie cardiaque que j’avais effectuée il y a deux jours, donc annulation et un examen en moins.

Le médecin vient me proposer un relaxant que je refuse, je ne voulais pas me shooter et être dans un état endormi.

A 10 heures, repérage par le médecin par échographie du greffon rénal pour déterminer le point d’impact de la biopsie. On mesure le rein dans le sens longitudinal en marquant des repères sur le ventre du pôle inférieur et du pôle supérieur du greffon, puis la même démarche dans le sens transversal. On trace une croix qui relie les quatre points et le point d’impact de la biopsie se situera au centre de cette croix. J’ai appris que mon greffon était implanté à 2,3 cm de la paroi. Avec toujours le même commentaire du médecin « Qu’il est joli ce greffon, il me plait bien ! »

20150227_102431

10 h 30, mise en place des accessoires pour effectuer la biopsie. L’anesthésie est faite (c’est réellement le seul moment un peu désagréable à l’injection du produit). Après elle fait des tentatives pour savoir si je ressens quelque chose et dès qu’elle est sûre que je n’ai aucune sensation, elle incise.

Sachant que je n’avais pas effectué de biopsie depuis de nombreuses années, le médecin me fait entendre le bruit que fera le pistolet lors du prélèvement des fragments de rein. Elle me fait trois détonations en me précisant que, quand elle le fera dans le rein, il ne faudra absolument pas bougé. Bien compris, reste à appliquer !

Elle me fait trois prélèvements et j’ai envie de dire « même pas mal », et c’est vrai. Elle met un pansement compressif et l’interne qui préparait au fur et à mesure les ustensiles lui dit « Est-ce qu’on lui met une protection en dessous le compressif malgré qu’elle n’ait pas de poil !! ».

Et là gros éclat de rire de nous trois. Non, non, je n’ai pas de poil mais je veux bien la protection pour éviter d’avoir trop mal demain pour enlever le pansement compressif. Me voilà donc avec deux pansements qui font le trois quart de mon tour de taille. Je redoute un peu demain quand même, aïe aïe, aïe, ça va tirer.

Désormais je vous présente mes deux amis inséparables du jour :

20150227_105010

20150227_112253

Il faut maintenant boire beaucoup d’eau en peu de temps (3 litres 500 en 2 heures), et restée allongée 4 heures, donc uriner dans le bassin. Les premières urines sont rosées, ce qui est normal après le traumatisme fait au greffon, mais les deuxièmes, elles sont claires et les deux suivantes aussi.

Pour faire passer les 4 heures, le repas de midi, la télévision, lecture, musique dans MP3 et message personnel pour ma nière Marine « Je n’ai plus de mots mêlés, j’ai fait les 100 grilles depuis ma greffe !! »

20150227_125325

15 heures, j’ai la permission de sortie, avec une ordonnance de Vitamine D pour 2 mois (comme chaque hiver), une ordonnance pour refaire la vaccinaton de l’Hépatite B par 2 injections en avril, mai et juin et un contrôle des anticorps suite à ces injections en juillet et août. En 2014, j’avais fait cette vaccination mais par une seule injection et je n’avais pas fabriqué d’anticorps et vu l’état de mon donneur, on tente autre chose.

Un petit inconvénient : 10 jours sans sport. J’avais déjà prévu la semaine prochaine sans Waterbike et la marche est autorisée mais pas la marche rapide, donc plutôt en extérieur que sur tapis. Mais n’ayez crainte, je suivrai tout cela à la lettre sans problème, je me rattraperai plus tard.

CONCLUSION : Une journée que j’appréhendais, qui s’est finalement très bien passée et que je revivrai différemment la prochaine fois qui arrivera assez vite puisque c’est pour les 1 AN de la greffe.

Merci de vos messages de soutien, de courage, de vos pensées et la mission a belle et bien été accomplie avec succès !

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

A propos Christel

Christel, 50 ans, greffée rénale à deux reprises : une première fois le 13/12/1987 (27 ans de greffe), et une deuxième fois le 25/11/2014, le but de ce blog est de montrer que la "greffe ça marche", et que l'on peut vivre ses passions malgré la maladie. Promouvoir le don d'organes est devenu ma bataille.

3 réflexions au sujet de « 27/02/2015 : 2ème greffe rénale 3 mois et 2 jours – Biopsie du greffon »

    1. Christel Auteur de l’article

      pas de stress restez décontractée et tout ira bien. J en ai refait une pour les 1 an et je n ai mm pas eu de sang ds les urines. Sortie 4 h apres et au travail le lendemain. Bonne continuation ds cette nouvelle vie

      Répondre
  1. Maillot

    je vous ai bien lu et j’attend ma biopsie, je ne sais pas quand. Ça fait 3 mois que je suis greffe. Avez-vous fait régime les 1er mois ?merci

    Cordialement

    Répondre

Répondre à Maillot Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>