21/01/2016 : DECES DU 4ème PATIENT AVEC COEUR ARTIFICIEL

Coeur Carmat : le 4e patient greffé est mort

21/01/2016 à 06:47
Le cœur artificiel Carmat. Photo AFP

Le quatrième patient implanté d’une prothèse du coeur artificiel de la société française Carmat, est décédé de complications médicales, liées à son état critique pré et post opératoire, dans la nuit de mercredi à jeudi. Carmat a précisé que la prothèse n’était pas impliquée dans son décès.  Le patient, qui était « en phase terminale de son insuffisance cardiaqueantation », était âgé de 58 ans et avait été opéré le 22 décembre par l’équipe de l’Hôpital Universitaire de La Pitié Salpêtrière, à Paris. La date de sa mort n’est pas précisée.

Le premier patient greffé en décembre 2013 avec le coeur bioprothétique de Carmat était décédé 74 jours après l’opération menée à Paris, à l’âge de 76 ans. Le deuxième, âgé de 69 ans, était mort en mai dernier, 9 mois après avoir été greffé à Nantes (ouest) et 4 mois après être rentré chez lui. Ces deux décès avaient été causés par une « micro-fuite de la zone sang vers le liquide d’actionnement de la prothèse ». Le troisième patient est subitement mort d’un arrêt respiratoire le 18 décembre.

Le coeur Carmat est tapissé à l’intérieur d’un revêtement constitué de bio-matériaux tirés de tissus de bovins, pour éviter la formation de caillots sanguins, ce qui le distingue d’autres modèles de coeur artificiel total, lesquels sont par ailleurs à des stades de développement moins avancés.

Malheureusement, les progrès de la médecine sont toujours passés par des moments difficiles comme ceux-là, mais il faut croire en l’avenir des technologies… Les débuts de la dialyse généraient également beaucoup de décès…

Cette entrée a été publiée dans Non classé le par .

A propos Christel

Christel, 50 ans, greffée rénale à deux reprises : une première fois le 13/12/1987 (27 ans de greffe), et une deuxième fois le 25/11/2014, le but de ce blog est de montrer que la "greffe ça marche", et que l'on peut vivre ses passions malgré la maladie. Promouvoir le don d'organes est devenu ma bataille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>