Montagnes d'espoir, le blog d'Annelise

Vivre ses passions

0

Marathon de Bordeaux : un nouveau cœur pour un nouveau souffle

Sébastien et Jérôme, greffés cardiaques à Haut-Lévêque, vont courir le marathon ensemble.

Sébastien (en jaune) et son équipe pour l’épreuve relais en 2016. olivier mignon

Cette année, la troisième édition du marathon a une saveur toute particulière. Sébastien et Jérôme, tous deux greffés cardiaques, le même jour, dans le même hôpital bordelais à Haut-Lévêque, chausseront ensemble leurs baskets pour courir l’épreuve relais et passer la ligne d’arrivée avec leur cœur tout neuf. Une condition physique retrouvée grâce au travail de l’équipe de soignants, des coaches sportifs et le soutien de l’Association des greffés cœur poumon du Sud-Ouest (AGCPSO) qui aura par ailleurs son stand dans le village départ.

Si pour Sébastien, c’est déjà la troisième participation, Jérôme, quant à lui, revient de loin. « Avant, j’étais très sportif, j’ai pratiqué pendant de nombreuses années le rugby, je faisais des courses de trail. Après ma greffe dans la nuit du 25 au 26 mai 2014, j’ai dû repartir de zéro, réapprendre à marcher à cause des séquelles de l’opération. J’ai repris le sport il y a tout juste un an et demi, et la course il y a huit mois. » Une manière pour le jeune homme de militer et d’informer le public sur la nécessité du don d’organes. « Je suis la preuve vivante qu’un transplanté peut vivre normalement et reprendre le sport. C’est aussi une étape supplémentaire dans ma guérison. Une renaissance », confie Jérôme. Aujourd’hui, il a prévu de courir six kilomètres.

Cette course relais, Sébastien la voit également comme un défi. « Courir ensemble avec Jérôme donne de l’espoir aux gens en attente de greffe. Il faut savoir que chaque année plus de 500 personnes meurent faute de dons en France. » Ils seront notamment relayés dans leurs efforts par deux médecins, le professeur Laurent Barandon, chirurgien cardiaque et Pascal Roger, médecin généraliste qui suivent les greffés et les familles de donneurs.

Hommage à Virgile
« Cette année est importante et assez symbolique puisque pour la première fois, la famille d’un donneur, Virgile, viendra courir à nos côtés dans l’équipe baptisée Merci Virgile ! », rappelle Sébastien. Tué par un chauffard sur le marché de Noël à Nantes en 2014, le jeune homme avait pris la décision de donner ses organes. Grâce à lui, six personnes avaient pu bénéficier d’un don. « Avec l’anonymat, c’est très rare de voir participer à la même épreuve des greffés et les membres de la famille d’un donneur. D’autant plus que le refus du don d’organe s’élève à environ 30 % en France. C’est donc un acte fort et un bel hommage. Sa sœur, sa mère et son beau-père seront présents pour participer au relais ce samedi. »

Publié le 15/04/2017 à 8h38. Mis à jour à 12h26 par E. F.. SudOuest.fr

annelise • 16 avril 2017


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *