Montagnes d'espoir, le blog d'Annelise

Vivre ses passions

2

Enchaînée mais libre… c’est ce que ressent et vis…

… Marjorie.

Ce matin, alors que j’ai appris hier que mon retour en dialyse se précise (j’en suis à ma 3eme transplantation et j’ai 37 ans), jai eu envie d’écrire ce texte et de le partager avec vous.

« Ce matin, je me suis réveillée avec cette sensation à la fois nouvelle et pourtant déjà connue. Je ne suis pas triste. Dans quelques mois, je devrais à nouveau survivre grâce à une machine. Je ne suis pas la seule, nous sommes des milliers et parfois même certains d entre vous l ignorent mais le vivront un jour. Je ne suis pas découragée. Je vis et j ai toujours vécu avec cette maladie, plus que n importe quelle autre relation, nous sommes liées elle et moi à la vie à la mort par un pacte de sang comme de jeunes enfants le font parfois dans l innocence de leur jeune âge. Je suis confiante. Le soleil se lève encore, j ai fait des tas de choses merveilles jusque là et j en ferai encore. Je trouverai le moyen de vivre dans la survie. Je suis une survivante et j en suis fière. Alors je vais profiter au mieux de ces jours, mois sans machine pour VIVRE. Je ne suis pas triste, je suis en VIE. »

annelise • 27 avril 2016


Previous Post

Next Post

Comments

  1. MESSING 27 avril 2016 - 11 h 09 min Reply

    que dire? Courage mais ça vous l’avez tous déjà…

  2. Boitel 27 avril 2016 - 12 h 47 min Reply

    Bonjour,
    Très beau texte et une belle leçon de courage.
    Je suis moi même en insuffisance rénale terminale et compte tenu d’autres antécédents médicaux je refuse la dialyse et je ne peux pas prétendre à un e greffe avant 5ans. J’ai 57ans et je suis arrivée à un point où la mort ne me fait plus peur.Mais votre texte et un super espoir . Bonne continuation et bon courage. Cordialement. Catherine.

Répondre à Boitel Annuler la réponse.

Your email address will not be published / Required fields are marked *