Montagnes d'espoir, le blog d'Annelise

Vivre ses passions

0

Messieurs, la France a besoin de votre don de moelle osseuse

SANTE – Si le don du sang peut faire peur à certains, la crainte est encore plus forte lorsqu’il s’agit de donner sa moelle osseuse. Près d’un tiers des hommes de 18-24 ans craignent que ce don soit « douloureux » et « risqué », selon une étude réalisée par TNS Sofres et dévoilée ce lundi 15 février.

Pourquoi les hommes? A l’occasion de la onzième Semaine de mobilisation pour le don de moelle osseuse du 14 au 20 Mars, l’Agence de la biomédecine tient tout particulièrement à sensibiliser les Français de sexe masculin car « une greffe réalisée à partir d’un prélèvement de cellules de moelle osseuse effectué chez un homme, et a fortiori un homme de moins de 40 ans, offre de meilleures chances de succès pour le greffé ». Ceci s’explique notamment par le fait qu’on ne retrouve pas chez les hommes les anticorps développés par les femmes lors de la grossesse.

La majorité des 1008 hommes interrogés pour ce sondage (96%) connaissent le don de moelle osseuse et savent qu’il sauve des vies (69%) mais ils ne représentent pourtant que 34% des donneurs (sur 248.000 personnes inscrites).

Prélèvement sanguin 3 fois sur 4

Il faut dire que quand on pense don de moelle osseuse, on songe immédiatement au prélèvement de moelle épinière dans la colonne vertébrale. Or, la moelle osseuse, responsable de la production des cellules sanguines (globules blancs, rouges, plaquettes…) se situe dans l’ensemble du squelette, contrairement à la moelle épinière.

C’est pourquoi l’Agence de la biomédecine tient à rappeler que 3 fois sur 4, le don de moelle osseuse se fait par un prélèvement sanguin, la cytaphérèse. Lorsque ce n’est pas le cas, la moelle est prélevée chirurgicalement au niveau du bassin. Il n’existe donc aucun risque de paralysie car il ne se fait jamais dans la colonne vertébrale, comme le croient à tort 6 hommes sur 10.

Pour faire don de sa moelle osseuse, il faut avoir entre 18 et 51 ans lors de son inscription et être en parfaite santé. Ces dons permettent de sauver des vies. Ils servent aux patients qui souffrent de graves maladies du sang, comme la leucémie, l’aplasie médullaire ou l’anémie de Fanconi. En 2014, 1943 greffes de moelle osseuse ont été réalisées en France.

Tiré du
Rédaction du HuffPost 15/02/2016 15h41

annelise • 27 février 2016


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *